Le travail des Nations Unies aussi pertinent qu’il y a 73 ans, affirme la Présidente de l’Assemblée générale

25 septembre 2018

Après avoir ouvert le débat général annuel du seul organe qui « offre à tous les peuples et à tous les dirigeants du monde l’occasion d’écouter et d’être entendus, à égalité de conditions », la Présidente de l’Assemblée générale des Nations Unies a déclaré mardi que le travail de l’ONU demeurait aujourd’hui aussi pertinent qu’il y a 73 ans. 

« Le multilatéralisme est la seule réponse possible aux problèmes mondiaux auxquels nous sommes confrontés. Le fait de l'affaiblir ou de le remettre en cause ne fait que créer de l'instabilité et de la confusion, de la méfiance et de la polarisation », a affirmé Maria Fernanda Espinosa, devant les dirigeants du monde réuni aux Siège de l’ONU.

Dans un monde où des millions de personnes souffrent face aux violences, à la guerre, aux carences matérielles et aux effets climatiques, Mme Espinosa a appelé à renouveler l’engagement multilatéral, guidé par trois principes :  le leadership mondial, la responsabilité partagée, mais aussi l’action collective.

« Je vous invite à vous inspirer du principe millénaire andin de la Minga, qui fait référence à la construction collective et au partage des tâches, au bénéfice de la communauté. Faisons alors une Minga mondiale pour la construction de sociétés plus pacifiques et égalitaires, plus durables et résilientes », a proposé la Présidente, ancienne Ministre des affaires étrangères de l'Equateur. 

Maria Fernanda Espinosa a présenté les sept priorités de son mandat, citant l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes, le travail décent et la sécurité sociale pour tous, la mise en œuvre du pacte sur les migrations et de l’accord sur le climat, la lutte contre la pollution plastique, et le rôle des jeunes dans la prévention des conflits.

Elle s'est félicitée des avancées significatives en matière de paix, y compris les accords conclus entre l'Éthiopie et l'Érythrée, ou les deux Corées. 

La Présidente a réaffirmé son engagement à agir avec l’Afrique pour accélérer la réalisation du programme de développement du continent.

Enfin Maria Espinosa Fernandez a appelé les dirigeants du monde à « être à la hauteur des besoins de nos peuples », « à ne pas abandonner leurs efforts pour construire un monde plus sûr et plus pacifique, un monde plus humain, où tout le monde trouve sa place dans la dignité ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

ENTRETIEN - La nouvelle Présidente de l’Assemblée générale va s'efforcer de renforcer le multilatéralisme

La nouvelle Présidente de l’Assemblée générale des Nations Unies, María Fernanda Espinosa, ancienne Ministre des affaires étrangères de l’Equateur, explique dans un entretien à ONU Info comment elle voit son mandat d’un an qui débute ce lundi, promettant en particulier de tout faire pour renforcer le multilatéralisme.