Elections en Mauritanie : tout différend doit être réglé par le dialogue et conformément à la loi (ONU)

5 septembre 2018

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a salué le déroulement dans le calme des élections générales samedi en Mauritanie et appelé toutes les parties à continuer de faire preuve de responsabilité dans l’attente de la publication des résultats.

« Le Secrétaire général félicite le peuple mauritanien pour la tenue pacifique des élections parlementaires, régionales et municipales le 1er septembre, qui ont vu une large participation des partis politiques », a dit son porte-parole, Stéphane Dujarric, dans une déclaration de presse rendue publique mercredi matin.

La veille des élections en Mauritanie, le chef de l’ONU avait exhorté toutes les parties à « garantir la tenue d’élections pacifiques et crédibles et à permettre la participation de toutes les parties prenantes intéressées ».

Trois jours après la tenue du scrutin, ce pays d’Afrique de l’Ouest est toujours en attente des résultats concernant l’élection de ses députés et conseillers régionaux et municipaux.

Par la voix de son porte-parole, M. Guterres a invité mercredi toutes les parties « à continuer de se comporter de manière responsable durant et après l’annonce des résultats ».

Selon les informations rapportées par la presse, les partis d'opposition mauritanienne ont dénoncé des fraudes lors de ces élections et la mainmise de l’administration sur la Commission électorale nationale indépendante (CENI)

 Le Secrétaire général a appelé les dirigeants politiques et les candidats aux élections « à résoudre tout différend à travers le dialogue, et conformément à la loi », a déclaré son porte-parole.  

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Mauritanie : le chef de l’ONU appelle à la tenue d’élections pacifiques et crédibles

A la veille des élections générales en Mauritanie, le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a appelé au respect de l’Etat de droit et des droits de l’homme.