Mali : la paix et la réconciliation doivent prévaloir affirme le chef de l'ONU à la veille de l’élection

28 juillet 2018

A un jour du scrutin présidentiel du 29 juillet, le Secrétaire général des Nations Unies s'est réjoui samedi du calme qui a prévalu au cours de la campagne électorale jusqu’à présent, malgré les défis sécuritaires persistants dans le nord et le centre du pays.

Dans une déclaration, António Guterres a appelé les Maliens et les Maliennes à "maintenir ce cap" de manière à ce que l'élection "importante pour la paix et la réconciliation au Mali"  soit "célébration de la démocratie".  

Le chef de l'ONU a encouragé tous les acteurs politiques maliens à s'engager à faire du scrutin de dimanche un processus "pacifique, libre et transparent" et à recourir aux institutions prévues à cet effet en cas de litiges, , tel que le prescrit la loi. 
  
"La paix et la réconciliation pour tous les citoyens maliens doivent prévaloir, indépendamment du résultat du scrutin", a souligné le Secrétaire général, avant de réitérer l’engagement des Nations Unies à soutenir le processus électoral au Mali. 

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.