Indice mondial de l’innovation 2018 : la Chine fait son entrée parmi les 20 premiers pays

10 juillet 2018

La Chine a fait son entrée parmi les 20 pays les plus innovants au monde, la Suisse restant en tête du classement de l’Indice mondial de l’innovation publié chaque année par l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), l’Université Cornell et l’INSEAD.

Parmi les 10 premiers pays, on trouve, outre la Suisse, les Pays-Bas, la Suède, le Royaume-Uni, Singapour, les États-Unis, la Finlande, le Danemark, l’Allemagne et l’Irlande.

L’Indice mondial de l’innovation, qui en est à sa onzième édition, est un outil quantitatif détaillé destiné à aider les décideurs du monde entier à mieux comprendre comment stimuler l’activité inventive, moteur de la croissance économique et du développement humain, a expliqué l’OMPI dans un communiqué de presse publié mardi.

L’indice établit un classement de 126 pays en s’appuyant sur 80 indicateurs allant du nombre de demandes de titres de propriété intellectuelle déposées à la création d’applications mobiles, aux dépenses en matière d’éducation et aux publications scientifiques et techniques.

Le classement de la Chine à la dix-septième place cette année constitue une avancée majeure pour une économie connaissant une évolution rapide résultant de la politique menée par le gouvernement, qui donne la priorité à l’inventivité découlant d’une recherche-développement intensive, souligne l’agence onusienne.

Si les États-Unis ont reculé à la sixième place dans l’Indice 2018, ils n’en demeurent pas moins un géant de l’innovation qui a produit une grande partie des principales entreprises de haute technologie dans le monde et des innovations qui ont changé notre vie.

« La croissance rapide de la Chine témoigne de l’orientation stratégique donnée par les plus hauts dirigeants du pays, soucieux de renforcer ses capacités à l’échelle mondiale en matière d’innovation et de faire passer la base structurelle de l’économie à des industries plus fortement axées sur les savoirs, qui dépendent de l’innovation pour préserver leur avantage concurrentiel », a déclaré le Directeur général de l’OMPI, Francis Gurry. « Elle annonce l’avènement d’une innovation multipolaire ».