Innovation : l’Asie de l’Est en tête du classement des principaux pôles scientifiques dans le monde (OMPI)

Un scientifique travaille sur un vaccin contre la Covid-19.
Novavax/Patrick Seibert
Un scientifique travaille sur un vaccin contre la Covid-19.

Innovation : l’Asie de l’Est en tête du classement des principaux pôles scientifiques dans le monde (OMPI)

Développement économique

L’Asie de l’Est fait un pas de plus dans la domination de l’ Indice mondial de l’innovation en se plaçant en tête du classement des principaux pôles scientifiques et technologiques au niveau mondial, a annoncé mercredi une institution des Nations Unies à Genève.

Selon l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), quatre des cinq plus importants pôles scientifiques et technologiques du monde sont situés en Asie de l’Est. L’un des pivots se trouve au Japon, trois en Chine et le cinquième aux États-Unis, selon une publication anticipée de l’édition 2022 de l’Indice mondial de l’innovation de l’OMPI, qui sera lancée officiellement le 29 septembre prochain.

Tokyo-Yokohama arrive en tête du classement des plus grands pôles. Suivent Shenzhen-Hong Kong-Guangzhou (Chine et Hong Kong [Chine]), Beijing (Chine), Séoul (République de Corée) et San José-San Francisco (États-Unis).

La Chine compte autant de pôles scientifiques de premier plan que les États-Unis

« Outre les pôles d’excellence connus de longue date aux États-Unis, en Europe, au Japon et en République de Corée, nous voyons apparaître de nouvelles pépinières scientifiques et technologiques en Asie de l’Est, notamment en Chine, mais aussi dans d’autres économies à revenu intermédiaire, notamment au Brésil, en Inde, en Iran, en Türkiye et ailleurs », a déclaré dans un communiqué, Daren Tang, Directeur général de l’OMPI.

Mais pour la première fois, la Chine compte autant de pôles scientifiques et technologiques de premier plan que les États-Unis, avec 21 pôles chacun. Selon l’institution onusienne basée à Genève, l’Allemagne compte 10 pôles et le Japon cinq.

Les plus fortes progressions au classement 2022 des pôles par rapport à l’année précédente ont été enregistrées par trois pôles chinois, à savoir Zhengzhou (+15), Qingdao (+12) et Xiamen (+12). Suivent Berlin (+4) en Allemagne, Istanbul (+4) en Türkiye, Kanazawa (+4) au Japon, Ankara (+3) en Türkiye, Daegu (+3) en République de Corée et Mumbai (+3) en Inde.

San Jose-San Francisco, Boston-Cambridge et New York en principaux pôles des Etats-Unis

L’indice mondial de l’innovation établit chaque année un classement évaluant la capacité en matière d’innovation de près de 130 pays et économies du monde entier. Le chapitre de l’Indice mondial de l’innovation consacré aux pôles scientifiques et technologiques examine le terrain pour recenser les plus fortes concentrations locales de développement scientifique et technologique.

En proportion de leur population, le pôle de Cambridge au Royaume-Uni et la région d’Eindhoven aux Pays-Bas/Belgique sont les pôles à plus forte intensité scientifique et technologique, suivis de Daejon en République de Corée, San Jose-San Francisco et Oxford, au Royaume-Uni.

Aux États-Unis, les principaux pôles sont San Jose-San Francisco, Boston-Cambridge et New York. En Europe, les leaders sont Paris, Londres et Cologne.

« Les pôles d’innovation locaux jouent un rôle essentiel dans le dynamisme des écosystèmes d’innovation nationaux, de sorte qu’en les recensant, nous pourrons comprendre où et comment l’innovation se manifeste, et promouvoir l’activité innovante comme un puissant catalyseur d’emplois, d’investissements et de croissance », a conclu M. Tang.