Gaza : le Conseil des droits de l’homme tiendra une session extraordinaire ce vendredi à Genève

16 mai 2018

Le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies tiendra, vendredi prochain à Genève, une session extraordinaire consacrée à « la détérioration de la situation des droits de l’homme dans le territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est ».

Cette réunion se déroulera à partir de 10h heure locale, au Palais des Nations, siège des Nations Unies à Genève.

Pour qu’une session extraordinaire puisse être convoquée, elle doit obtenir le soutien d’au moins un tiers des 47 membres du Conseil – soit 16 membres au minimum. La demande de cette session extraordinaire a été « officiellement présentée par la Palestine et les Emirats arabes unis, au nom du Groupe des États arabes », souligne dans un communiqué le Conseil, qui précise que la requête a été déjà soutenue par 17 Etats.

Ces dix-sept membres qui ont soutenu cette initiative sont les suivants : Angola, Afrique du Sud, Arabie saoudite, Burundi, Cuba, Égypte, Émirats arabes unis, Équateur, Iraq, Kirghizistan, Nigéria, Pakistan, Panama, Qatar, Sénégal, Tunisie et Venezuela. La demande de convocation de cette session extraordinaire est également soutenue par les neuf États observateurs suivants : Bahreïn, Bangladesh, Indonésie, Koweït, Malaisie, Maldives, Oman, Tadjikistan et Turquie. 

Ça sera la septième fois que l’organe onusien basé à Genève est saisi de la situation des droits humains « dans le territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est ».

La première session extraordinaire, dès la création du Conseil des droits de l’homme, avait porté le 5 juillet 2006 sur la « dernière escalade » à Gaza, à la suite de l’Opération « Pluie d’été » de l’armée israélienne.

Au total, il s’agira de la 28e session extraordinaire du Conseil des droits de l’homme. La précédente session extraordinaire du Conseil, consacrée à « la situation des droits de l’homme des personnes appartenant à la minorité musulmane des Rohingyas et des autres minorités dans l’État de Rakhine du Myanmar », s’est tenue le 5 décembre 2017.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Gaza : l’envoyé de l’ONU au Moyen-Orient dénonce une journée de tragédie et appelle à l’arrêt de la violence

L’envoyé de l’ONU pour le processus de paix au Moyen-Orient, Nickolay Mladenov, a dénoncé mardi devant le Conseil de sécurité une « journée de tragédie » à Gaza la veille et a appelé à l’arrêt du cycle de violences.