L'ONU appelle à investir dans la jeunesse pour contrer le terrorisme

12 avril 2018

Comptant pour près de la moitié de la population mondiale, les jeunes sont une priorité absolue pour les Nations Unies, a déclaré jeudi le chef de l’ONU lors d’une réunion au siège de l’ONU à New York qui était consacrée à l’implication de la jeunesse dans la lutte contre le terrorisme.

« Ces jeunes femmes et ces jeunes hommes sont un atout à nourrir, à chérir et à écouter. Ils représentent un espoir et une promesse, ils ont énormément à offrir à notre monde », a déclaré António Guterres, le Secrétaire général des Nations Unies, pour qui les jeunes ne sont pas les leaders de demain mais de « plus en plus les leaders d'aujourd'hui ».

« Nous avons besoin de leur énergie pour relever les défis les plus sérieux auxquels nous sommes confrontés. Nous avons besoin de leur implication et de leur engagement, si nous voulons atteindre les objectifs de développement durable, prendre des mesures efficaces contre les changements climatiques et créer un monde plus sûr et plus pacifique », a dit M. Guterres.

Pour sa part, l'Envoyée du Secrétaire général pour la jeunesse, Jayathma Wickramanayake, a insisté sur le fait que « la grande majorité des jeunes sont paisibles et ne risquent pas de participer à la violence ».

« Au contraire, la résilience des jeunes transforme les communautés locales tout en luttant contre les mouvements extrémistes », a-t-elle ajouté.

Pour le Secrétaire général, investir dans la jeunesse constitue un élément majeur de la prévention des conflits car les groupes extrémistes violents ciblent et investissent dans les jeunes parce qu'ils sont conscients de leur potentiel et de leur fort désir de changement.

« Les recruteurs et les réseaux de pairs s'engagent personnellement et individuellement auprès des jeunes, en exploitant leur mécontentement, en écoutant et en proposant d'autres points de vue et analyses », a expliqué M. Guterres. « Ils exploitent les griefs et utilisent des messages manipulateurs, des théories du complot et des mensonges ».

Les groupes extrémistes peuvent également utiliser la technologie numérique pour accroître leur rayonnement à travers les frontières et les cultures, a prévenu le chef de l’ONU.

Mettre l’accent sur l’autonomisation des jeunes femmes

Le Secrétaire général a également dénoncé les violences sexistes et sexuelles auxquelles se livrent les groupes extrémistes, ces derniers promouvant des attitudes répressives envers les femmes et les filles, leur refusant leurs droits à l'éducation et leur participation à la vie publique.

Pour M. Guterres, l'utilisation de l'inégalité de genre par ces groupes est délibérée et stratégique. L’approche des Nations Unies « doit donc inclure un accent sur l'autonomisation des jeunes femmes ».

Afin de contrer les messages manipulateurs des terroristes, le chef de l’ONU a appelé à dialoguer avec les jeunes. « C'est pourquoi il est si important de faire participer les jeunes à la conversation, de leur permettre de s'exprimer, de les écouter, de leur consacrer du temps et des ressources et de leur permettre de réaliser leurs objectifs », a-t-il dit. « Les enfants et les jeunes aspirent à une vie meilleure, pour un avenir meilleur pour eux-mêmes et leurs sociétés. Nous devons les soutenir dans la réalisation de leurs rêves ».

Partout dans le monde, les jeunes femmes et hommes sont à l'avant-garde des efforts déployés pour prévenir et combattre l'extrémisme violent et promouvoir la paix, a dit le Secrétaire général.

« J'espère et j'ai l'intention de rendre les Nations Unies plus réceptives aux jeunes, sur la base d'une approche plus créative et basée sur la technologie, en commençant par le niveau local », a-t-il déclaré, précisant que l’ONU travaille avec ses missions et équipes de pays pour permettre aux jeunes de s'engager dans des processus de consolidation de la paix à travers le monde.

« Mettons à profit l'idéalisme, l'énergie et le pouvoir d'innovation de la jeunesse. Honorons la résilience positive et la débrouillardise des jeunes. Et offrons des options aux jeunes femmes et jeunes hommes, et donnons-leur l'espoir et les opportunités qu'ils méritent », a-t-il conclu.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Sahel : la communauté internationale est déterminée à aider cette région à lutter contre le terrorisme (ONU)

Dans un message vidéo diffusé à la Conférence internationale de haut niveau sur le Sahel, vendredi à Bruxelles, en Belgique, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a souligné que la communauté internationale était déterminée à aider les gouvernements et les peuples de cette région d’Afrique à prévenir l’extrémisme violent et à lutter contre le terrorisme et la criminalité organisée.