Indonésie : David Beckham, ambassadeur de l’UNICEF, s'implique dans la lutte contre le harcèlement scolaire

28 mars 2018

L’ancien footballeur britannique, David Beckham, s’est rendu cette semaine en Indonésie, au titre d’Ambassadeur de bonne volonté du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), pour rencontrer des enfants qui ont subi violences et harcèlement en milieu scolaire et observer comment son fonds pour l’UNICEF soutient les programmes de lutte contre le harcèlement à l’école.

Le Fonds 7 David Beckham pour l’UNICEF apporte son appui à des programmes de l’UNICEF en Indonésie, El Salvador, au Népal et en Ouganda pour aider les enfants à vaincre divers obstacles et à tirer parti de leurs immenses potentiels a précisé l’agence onusienne dans un communiqué de presse.

Le Fonds 7 combat le harcèlement, la violence, le mariage d’enfants et le manque d’éducation et fait en sorte que les enfants – et en particulier les filles – aient véritablement la possibilité de réaliser leur potentiel. Il soutient ainsi des programmes menés en Indonésie pour donner aux filles et aux garçons les moyens d’être des acteurs du changement en dénonçant les violences qu’ils subissent ou dont ils sont témoins.

Lors de sa visite à Semarang (Java central), David Beckham a rencontré Sripun, âgée de 15 ans, et appris comment elle en était venue à assumer un rôle de premier plan en matière de prévention du harcèlement dans son établissement.

« J’ai passé du temps avec une jeune fille formidable – Sripun – qui a été élue par les jeunes de son âge pour participer à un programme de lutte contre le harcèlement et la violence en milieu scolaire », raconte David Beckham. « C’est une actrice du changement et elle contribue maintenant à instaurer un climat d’apprentissage positif pour que d’autres élèves se sentent en sécurité. Cela lui a donné confiance en elle et elle espère que les autres élèves n’auront pas à subir le harcèlement qu’elle a subi. »

La violence et le harcèlement commis par leurs camarades comptent parmi les principales préoccupations des jeunes Indonésiens. Parmi les 13-15 ans, plus d’un jeune sur cinq a été harcelé, ce qui représente en tout 18 millions de jeunes, et un sur trois a été agressé physiquement en milieu scolaire. Cette violence entraîne une augmentation du risque de problèmes de santé mentale parmi les jeunes et conduit à des abandons scolaires prématurés.

David Beckham a pu constater que les établissements scolaires indonésiens adoptaient une approche axée sur les élèves, en faisant participer non seulement ceux qui ont été harcelés mais aussi ceux qui étaient auparavant des harceleurs. Selon cette approche, un groupe de jeunes nommés par leurs semblables est formé à différents aspects de la lutte contre le harcèlement et apprend à instaurer un climat favorable, tandis que les enseignants sont formés à la discipline positive pour prévenir toute violence dans leur classe.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'UNICEF célèbre ses 70 ans d'efforts en faveur des enfants

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) a commémoré lundi soir 70 années d'efforts inlassables en faveur des enfants lors d'un évènement, au siège des Nations Unies à New York, qui a réuni notamment les ambassadeurs itinérants de l'UNICEF Ishmael Beah, David Beckham, Orlando Bloom, Jackie Chan, Angelique Kidjo et Femi Kuti.