RDC : Leïla Zerrougui achève sa première visite au grand Kasaï

16 mars 2018

La Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en République démocratique du Congo (RDC), Leïla Zerrougui, a poursuivi vendredi sa visite au Kasaï. Elle est arrivée à  Mbuji-Mayi en provenance de Kananga. Sur place, la cheffe de la MONUSCO qui a échangé avec le gouverneur du Kasaï-Oriental Alphonse Ngoyi Kasanji a plaidé pour le respect des libertés fondamentales pour garantir le succès des scrutins à venir. 

 « On maintient l’ordre, c’est normal, mais le maintien de l’ordre n’est pas une répression. C’est le fait de s’assurer que les droits sont exercés dans le cadre du respect de la constitution. La marche, c’est un droit constitutionnel. Préparer des élections crédibles, c’est permettre à l’opposition de s’exprimer, c’est permettre à la société civile d’agir. C’est comme ça que les élections seront crédibles », a affirmé Mme Zerrougui à l’issue de sa rencontre avec le gouverneur du Kasaï-Oriental. Ce dernier était accompagné des membres du conseil provincial de sécurité.​

Leïla Zerrougui, a entamé jeudi 15 mars sa première visite au grand Kasaï. A la tête d’une forte délégation, elle a transité par Kananga, avant de se rendre à Tshikapa, pour une visite de quelques heures.

« J’ai commencé par le Kasaï, parce que cette province a été au cœur de violences inouïes, qui se sont déroulées ici. On a un million de déplacés. Donc, c’est quand même les conséquences dramatiques de la crise sécuritaire et humanitaire dans cette province », a expliqué Mme Zerrougui. 

A son retour à Kananga dans l’après-midi, Leila Zerrougui a rencontré l'archevêque Marcel Madila, avec qui elle a discuté de la situation de la région. Elle a également rencontré des représentants de la société civile et des humanitaires.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.