Au Koweït, l’ONU lance un programme de reconstruction pour l’Iraq

14 février 2018

Lors d’une conférence internationale au Koweït, le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, a lancé mercredi le Programme des Nations Unies de relèvement et de résilience pour l’Iraq destiné à aider ce pays qui connaît d’énormes destructions dues à des années d’affrontements.

 

« Les combats ont maintenant cessé, mais il reste une énorme tâche à accomplir. Les Iraquiens construisent un nouvel Iraq », a déclaré M. Guterres dans un discours à cette conférence.

« Nous devrions tous être prêts à soutenir leurs efforts pour bâtir un pays qui s'engage à l'unité et à l'inclusivité à tous les niveaux et dans tous les domaines. Un Iraq prêt à des réformes de grande envergure, y compris dans les secteurs des finances publiques et de la sécurité. Le système des Nations Unies contribuera et restera avec vous à chaque étape du processus », a-t-il ajouté devant les participants.

Le programme de relèvement sur deux ans vise à accélérer les dimensions sociales de la reconstruction et à faire en sorte que les gens voient des améliorations tangibles dans leur vie quotidienne au début du processus de reconstruction au lieu d'attendre des années pour bénéficier de grands projets d'infrastructures et de réformes structurelles.

Le programme met l'accent sur les priorités urgentes - aider les personnes qui ont le plus souffert, revitaliser les zones les plus exposées au risque de retour à la violence et promouvoir une large participation politique et un développement social inclusif.

« La reconstruction ne consiste pas seulement à reconstruire des infrastructures, mais aussi à améliorer la vie des gens », a déclaré la Coordonnatrice humanitaire des Nations Unies pour l'Iraq, Lise Grande.

Le programme de relèvement comprend neuf éléments. Trois seront mis en œuvre dans des communautés hautement prioritaires où l'extrémisme violent pourrait émerger si des mesures ne sont pas prises pour restaurer la confiance au niveau communautaire, renforcer la confiance dans le gouvernement et offrir des opportunités économiques.

Six éléments ont une portée nationale et sont axés sur la décentralisation des services de base, la promotion des retours durables, l'appui aux survivants, l'accélération de la réconciliation communautaire et l'élargissement de la participation politique et sociale.

Pour un Iraq stable, uni et prospère

« La réconciliation communautaire et tribale et un accord politique national fondé sur le principe de la citoyenneté avec l’égalité des droits, des obligations, de la justice et des opportunités pour tous sont cruciaux pour un nouvel Iraq stable, uni et prospère », a dit pour sa part le Représentant spécial du Secrétaire général pour l'Iraq, Ján Kubiš.

L'ONU a besoin de 482 millions de dollars pour la première année de mise en œuvre du programme de reconstruction et de 568 millions de dollars supplémentaires pour aider à stabiliser les zones à haut risque. Séparément, les organisations partenaires ont besoin de 569 millions de dollars pour fournir une assistance vitale à 3,4 millions de personnes très vulnérables à travers l'Iraq dans le cadre du plan d'intervention humanitaire de 2018.

« L'Iraq et sa population ont survécu à une immense horreur et une grande douleur. Le monde entier a une dette envers vous pour avoir lutté contre la menace mondiale mortelle que représente Daech. Il est temps de montrer une gratitude et une solidarité durables avec le peuple iraquien. L'Organisation des Nations Unies et l'ensemble de la communauté internationale se tiennent aux côtés de l'Iraq », a conclu le Secrétaire général de l’ONU.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Iraq : l'ONU appelle à répondre aux besoins urgents de 4 millions d'enfants

A la veille de la conférence sur la reconstruction en Iraq qui se tiendra au Koweït, le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) et le Programme des Nations Unies pour les établissements humains (ONU-Habitat) ont appelé à investir d'urgence dans la restauration des infrastructures et les services de base pour les enfants et les familles.