Le Secrétaire général condamne fermement les violences en Égypte

7 octobre 2013

Ban Ki-moon a condamné fermement lundi les violences qui ont éclaté hier, en Égypte, et au cours desquelles plus de cinquante personnes ont trouvé la mort.

« Le Secrétaire général souligne une fois de plus l'importance de manifestations pacifiques, du respect de la liberté de réunion et d'association et de l'engagement en faveur de la non-violence », indique son porte-parole dans un communiqué de presse.

« [Il] continue de souligner la nécessité de l'inclusion politique, du plein respect des droits de l'homme, notamment de ceux qui sont détenus en prison et de l'état de droit en vue de créer le fondement d'une transition pacifique et démocratique en Égypte », a-t-il ajouté.

M. Ban a par ailleurs fermement condamné l'attaque perpétrée aujourd'hui contre des membres des forces égyptiennes et des locaux militaires, qui aurait fait huit morts et de nombreux blessés.

« Le Secrétaire général présente ses condoléances aux familles des victimes et souhaite un prompt et plein rétablissement aux blessés », affirme le porte-parole.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'UNESCO condamne le meurtre de trois journalistes en Égypte et appelle les autorités à mener des enquêtes

La Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, a dénoncé lundi la mort du journaliste Ahmed Abdel Gawad et du photographe Mosab Al-Shami, survenus au Caire le 14 août ainsi que du journaliste Tamer Abdel Raouf, tué le 19 août à Damanhur, au nord du pays et demande qu'une enquête soit menée pour déterminer les circonstances exactes de ces trois décès.