Yémen : un employé de l'ONU retenu en otage a été libéré

L'employé de l'ONU retenu en otage depuis le 15 janvier appelle chez lui après sa libération. Photo : PNUD/Noeman Alsayyad
L'employé de l'ONU retenu en otage depuis le 15 janvier appelle chez lui après sa libération. Photo : PNUD/Noeman Alsayyad

Yémen : un employé de l'ONU retenu en otage a été libéré

Un employé du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), qui était retenu en otage depuis le 15 janvier au Yémen, a été libéré et est arrivé sain et sauf vendredi dans la capitale Sana'a, a confirmé le porte-parole du Secrétaire général de l'ONU.

« Il est en bonne santé. Il passera un examen médical et recevra un soutien psychologique de routine », a précisé le porte-parole, Martin Nesirky, lors d'un point de presse au siège des Nations Unies à New York.

L'employé aurait été retenu en otage dans le gouvernorat de Mareb, à 173 kilomètres de Sana’a, par des hommes armés dans le cadre d’un différend tribal.

« Nous sommes heureux d’avoir de nouveau parmi nous notre collègue, sain et sauf, et nous sommes reconnaissants envers les autorités yéménites qui ont négocié sa libération », a dit le Coordonnateur résident de l’ONU au Yémen, Jens Toyberg-Frandzen.

L'employé âgé de 34 ans et de nationalité norvégienne travaillait comme chef de l'équipe gouvernance au sein du PNUD au Yémen.

« Il va récupérer dans son pays avant de reprendre ses fonctions au PNUD », a ajouté le porte-parole du Secrétaire général.