L'ONU appelle au dialogue après des attaques à la frontière turco-iraquienne

L'ONU appelle au dialogue après des attaques à la frontière turco-iraquienne

Ban Ki-moon.
Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a exprimé mercredi son inquiétude concernant les attaques dans la province de Hakkari en Turquie qui auraient été menées par des éléments kurdes opérant depuis le territoire iraquien. Il a exhorté les deux pays à ouvrir un dialogue.

Le Secrétaire général de l'ONU a exhorté « l'Iraq et la Turquie à s'engager dans un dialogue constructif afin de trouver une solution pacifique à ce défi », a dit mercredi le porte-parole de Ban Ki-moon lors d'un point de presse au siège de l'ONU, à New York.

« Il est clairement inacceptable que le territoire d'Iraq soit utilisé pour monter des attaques frontalières contre les pays voisins », a-t-il ajouté.

Il a souligné que « la souveraineté et l'intégrité du territoire à la fois de la Turquie et de l'Iraq doivent être respectées ».

Selon la presse, une série d'attaques coordonnées contre 8 postes militaires turcs, lancée la nuit dernière a fait au moins 24 morts et 18 blessés dans les rangs de l'armée, ainsi qu'un nombre indéterminé de victimes parmi les rebelles. Une centaine d'hommes armés, opérant depuis les montagnes du Kurdistan irakien aurait mené cet assaut. L'armée turque a répliqué par une série de bombardements aériens.