Procès d'ex-chefs khmers rouges : début de l'audience au fond le 21 novembre

Procès d'ex-chefs khmers rouges : début de l'audience au fond le 21 novembre

Les Chambres extraordinaires auprès des tribunaux cambodgiens à Phnom Penh.
Les Chambres extraordinaires au sein des tribunaux cambodgiens (CETC) ont annoncé mardi que l'audience au fond dans le cadre du procès de quatre ex-dirigeants khmers rouges commencerait le lundi 21 novembre.

Les Chambres extraordinaires au sein des tribunaux cambodgiens (CETC), le tribunal spécial créé par le gouvernement cambodgien et l'ONU pour juger les Khmers rouges, ont annoncé mardi que l'audience au fond dans le cadre du procès de quatre ex-dirigeants khmers rouges, commencerait le lundi 21 novembre 2011.

L'audience initiale qui a marqué l'ouverture officielle de ce procès dit du dossier 002 s'est déroulée du 27 au 30 juin 2011.

Les quatre ex-dirigeants khmers rouges, Ieng Sary, Ieng Thirith, Khieu Samphan et Nuon Chea, sont accusés de génocide, d'assassinat, de torture, de persécution religieuse et autres crimes de guerre et crimes contre l'humanité présumés commis sous le régime khmer rouge d'avril 1975 à janvier 1979. Les quatre accusés ont été arrêtés en 2007 et inculpés par le tribunal l'année dernière.

On estime qu'au moins 1,7 million de Cambodgiens ont succombé à la famine, au travail forcé, à la torture et aux exécutions pendant le règne des Khmers rouges, qui a été suivi par une période prolongée de guerre civile.

L'audience du lundi 21 novembre 2011 commencera par la lecture des chefs d'accusation retenus contre chacun des accusés. Les co-procureurs disposeront ensuite de deux jours au maximum pour présenter l'exposé des faits reprochés aux accusés.

Bien que la Chambre ait récemment décidé de disjoindre les poursuites dans le dossier 002 en plusieurs parties chacune donnant lieu à un procès de portée plus limitée, le premier de ces procès servira de fondement général pour l'examen de l'ensemble des faits reprochés aux accusés, y compris les faits devant être jugés lors de procès ultérieurs. Pour cette raison la déclaration liminaire des co-procureurs portera sur l'ensemble des chefs d'accusation retenus contre les accusés dans le dossier 002 et sur l'ensemble des faits qui leur sont reprochés.

La Chambre de première instance des CETC a indiqué qu'elle commencerait à examiner les éléments de preuve le lundi 28 novembre 2011. Les premières audiences du procès se tiendront jusqu'au vendredi 16 décembre 2011 au plus tard.

Les CETC ont été mis en place en 2006 et l'ONU fournit une assistance par le biais de l'Assistance des Nations Unies aux procès des Khmers rouges (UNAKRT) et participe aux activités du tribunal.