Les Nations Unies célèbrent la Journée internationale de la paix

Le Secrétaire général Ban Ki-moon fait sonner la cloche de la paix (15 septembre 2011).
Le Secrétaire général Ban Ki-moon fait sonner la cloche de la paix (15 septembre 2011).

Les Nations Unies célèbrent la Journée internationale de la paix

À l'occasion de la Journée internationale de la paix célébrée chaque année le 21 septembre, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a rappelé, dans un message, que la paix était la mission quotidienne des Nations Unies.

« La paix est notre mission, notre quête quotidienne. Cette année, la Journée internationale de la paix est centrée sur la démocratie, question ô combien actuelle. La démocratie est une des valeurs fondamentales de l'ONU. Elle est déterminante pour les droits de l'homme. Elle offre des moyens de régler les différends. Elle apporte l'espoir à ceux qui sont marginalisés, et place le pouvoir entre les mains du peuple, » déclare le Secrétaire général.

Selon Ban Ki-moon, la démocratie n'arrive pas toute seule, il faut la nourrir et la défendre. La démocratie c'est aussi le droit de se faire entendre, de rechercher la justice sociale et la liberté de la presse, d'assurer la protection de l'environnement et d'œuvrer pour l'autonomisation de la femme et de donner à chacun les moyens de faire ses propres choix pour son avenir.

« Cette année, les jeunes ont été aux premières lignes du combat pour la liberté. Je salue les militants et les gens ordinaires qui, par leur courage et leur détermination, ont participé à l'édification d'un avenir meilleur. L'ONU continuera d'œuvrer avec d'autres pour répondre à cette aspiration partagée qu'est la recherche de la dignité, de la sécurité et de perspectives nouvelles. À tous ceux qui veulent la paix, nous disons : cette journée est la vôtre, et nous sommes avec vous, » conclut Ban Ki-moon.

De son côté, le Représentant spécial conjoint de l'Union africaine et des Nations Unies pour le Darfour, Ibrahim Gambari, a rappelé que pour la mission qu'il dirige « chaque jour sert à œuvrer pour la paix au Darfour ».

« Nous continuerons à faire notre mieux pour promouvoir la paix durable, la prospérité et le développement dans la région. Je souhaite saisir cette occasion pour faire part de mes vœux sincères de paix pour le peuple du Darfour. J'appelle toutes les parties concernées à travailler ensemble de façon constructive pour honorer les aspirations de la population du Darfour à un avenir dans la paix et la prospérité, » a dit M. Gambari.

Pour sa part, le Représentant spécial de l'ONU pour la Somalie, Augustine Mahiga, a indiqué que l'un des objectifs des Nations Unies en Somalie était la promotion de la paix et de la réconciliation. Malgré la famine dévastatrice qui fait rage, il y a eu récemment des premiers signes encourageants sur le plan politique, à commencer par la signature de l'accord de Kampala et ensuite la réunion consultative qui a eu lieu à Mogadiscio qui a abouti à l'approbation d'une feuille de route pour sortir de la période de transition.

« Avec ces développements encourageants dans le pays, j'appelle tous les Somaliens à contribuer de façon positive avec toutes leurs ressources collectives et toute leur énergie à la réconciliation, notamment pour inclure ceux qui sont toujours en dehors du processus de paix et pour consolider les relations avec l'administration qui émerge, » a déclaré M. Mahiga.

« La paix est un droit fondamental. Les citoyens de Somalie, la diaspora, les déplacés et les réfugiés ont attendu pendant deux décennies et ont enduré de grandes privations. Alors que nous célébrons cette journée de la paix, nous avons finalement une raison d'espérer qu'il y a une lumière au bout du long tunnel obscur qu'est l'histoire récente de la Somalie, » a-t-il rappelé.