L'ONU appelle les autorités de Gaza à reconsidérer l'interdiction d'une ONG partenaire

L'ONU appelle les autorités de Gaza à reconsidérer l'interdiction d'une ONG partenaire

Maxwell Gaylard, Coordonnateur humanitaire des Nations Unies dans le territoire palestinien occupé.
Le Coordonnateur humanitaire de l'ONU pour les Territoires palestiniens occupés, Maxwell Gaylard, a encouragé mercredi les autorités de Gaza à reconsidérer leur décision du 12 juillet dernier de dissoudre l'organisation non gouvernementale Sharek Youth Forum.

Le Coordonnateur humanitaire de l'ONU pour les Territoires palestiniens occupés, Maxwell Gaylard, a encouragé mercredi les autorités de Gaza à reconsidérer leur décision du 12 juillet dernier de dissoudre l'organisation non gouvernementale Sharek Youth Forum.

« Je suis préoccupé que les principes de l'Etat de droit et d'un jugement en bonne et due forme n'ont pas été respectés », a dit M. Gaylard dans une déclaration publiée mercredi.

La décision de dissoudre l'ONG Sharek Youth Forum a été prise alors que des procédures judiciaires étaient en cours et en l'absence de toute condamnation pour faute de conduite d'un employé, a indiqué le Coordonnateur humanitaire dans un communiqué.

« Les ONG sont des miroirs de la société civile et mobilisent derrière elles d'importantes idées de justice, de liberté et de droits de l'homme. Les ONG sont des agents importants du changement social mais elles ne peuvent jouer ce rôle qu'en ayant une indépendance organisationnelle. Toutes tentatives et actions arbitraires de contrôle de leurs activités menacent la nature des ONG et leur contribution considérable pour la société civile », a ajouté Max Gaylard.

L'ONG Sharek Youth Forum est un partenaire clé de l'ONU notamment pour l'organisation des Jeux d'été de Gaza. Cette année, l'organisation a eu un rôle déterminant en organisant des activités récréatives et éducatives pour plus de 250.000 enfants et jeunes de la Bande Gaza.