L'ONU se félicite du concert de musique dirigé par Barenboïm à Gaza

L'ONU se félicite du concert de musique dirigé par Barenboïm à Gaza

Des enfants dans les ruines de Gaza.
Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, s'est déclaré mardi heureux du concert de musique classique dirigé par le chef d'orchestre et pianiste israélien Daniel Barenboïm à Gaza avec l'Orchestre pour Gaza, composé de musiciens exerçant dans des orchestres européens de premier plan.

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, s'est déclaré mardi heureux du concert de musique classique dirigé par le chef d'orchestre et pianiste israélien Daniel Barenboïm à Gaza avec l'Orchestre pour Gaza, composé de musiciens exerçant dans des orchestres européens de premier plan.

Cet événement culturel, au cours duquel des œuvres de Mozart ont été jouées, était co-organisé par des organisations non gouvernementales palestiniennes. L'audience comprenait « un large éventail de la société civile et des étudiants de Gaza », a précisé le porte-parole du Secrétaire général dans une déclaration.

Le Coordonnateur spécial de l'ONU pour le processus de paix au Moyen-Orient, Robert Serry, a ouvert le concert en le décrivant comme « un geste artistique, d'humanité, d'amitié et d'harmonie ». Le Commissaire-général de l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA), Filippo Grandi a accueilli M. Barenboïm et l'Orchestre au point de passage de Rafah et était également présent au concert.

« Le Secrétaire général apprécie les efforts de Daniel Barenboïm et des nombreux musiciens qui ont donné de leur temps et de leur talent pour apporter de la musique à Gaza », a ajouté le porte-parole du Secrétaire général.

Israélien né en Argentine et Messager de la paix des Nations Unies depuis septembre 2007, Daniel Barenboïm est un pianiste de renommée internationale.

Par le passé, il a dirigé le « West-Eastern Divan Orchestra », un orchestre composé de musiciens de tout le Moyen-Orient. Il avait fondé cet orchestre en 1999, avec l'intellectuel palestinien aujourd'hui décédé Edward Saïd, pour promouvoir la paix au Moyen-Orient à travers la musique classique et des concerts joués par de jeunes étudiants israéliens et arabes.