Syrie : Ban Ki-moon préoccupé par de nouvelles violences

Syrie : Ban Ki-moon préoccupé par de nouvelles violences

media:entermedia_image:26e38bc7-489b-4899-8d89-1e73dd46eeb3
Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a exprimé ce weekend son inquiétude après des manifestations et des violences dans plusieurs villes qui se sont soldées par la mort de civils et de membres des forces de l'ordre.

Selon son porte-parole, au cours d'un entretien téléphonique samedi avec le président syrien Bachar Al Assad, le chef de l'ONU s'est dit « très perturbé » par les dernières informations faisant état de violences à Deraa et dans d'autres villes du sud, après des manifestations vendredi.

Ces protestations sont les dernières d'une série de rassemblements contre le régime de Bachar Al Assad. PLus généralement, elles s'inscrivent dans le vaste mouvement pro-démocratique qui secoue l'Afrique du Nord et le Moyen-Orient et a déjà conduit à la chute des régimes tunisien et égyptien.

Lors de sa conversation téléphonique avec le chef de l'Etat syrien, Ban Ki-moon a rappelé que le meurtre de manifestants pacifiques était « inacceptable » et devait donné lieu à des enquêtes, encourageant le Président Bachar Al Assad à avancer rapidement sur ce front.

Citant également des rapports faisant état de violences de manifestants contre des membres des forces de sécurité, Ban Ki-moon a souligné que tout usage de la violence, quelque soit leurs auteurs, était à déplorer.

Le Secrétaire général a aussi réaffirmé « le devoir de tous les gouvernements de protéger les civils sur leur territoire et de respecter les droits et libertés de la population, y compris la liberté d'expression et de réunion pacifique ». « Les manifestants devraient aussi être pacifiques », a-t-il dit ajouté.

Ban Ki-moon a enfin exhorté Bachar Al Assad de libérer les manifestants détenus et a estimé qu'il n'y avait pas d'alternative « à un dialogue immédiat et inclusif sur de vastes réformes » en Syrie.