Afghanistan : l'ONU attaquée à Mazar-i-Sharif, plusieurs employés tués

Afghanistan : l'ONU attaquée à Mazar-i-Sharif, plusieurs employés tués

Manifestants à Mazar-i-Sharif près des bureaux de l'ONU, en Afghanistan. Photo ONU.
L'ONU a confirmé vendredi que le centre des opérations de la Mission des Nations Unies en Afghanistan à Mazar-i-Sharif, dans le nord du pays, a été victime d'une attaque au cours de laquelle plusieurs employés de l'ONU ont été tués.

L'attaque a eu lieu à la suite d'une manifestation. La Mission de l’ONU (MANUA) a indiqué que trois de ses employés internationaux ont été tués, ainsi que quatre Gurkhas népalais qui assuraient la sécurité du centre. Des Afghans parmi les attaquants ont également été tués mais leur nombre n'a pas été précisé.

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a condamné dans les termes les plus forts possibles une « attaque indigne et lâche contre le personnel de l’ONU qui ne peut pas être justifiée quelles que soient les circonstances ».

« Je présente mes condoléances à ceux qui ont été tués ou blessés et à leurs familles. J’ai demandé à mon Représentant spécial d’évaluer la situation sur place et de prendre les mesures nécessaires pour la garantir la sûreté de tout le personnel de l’ONU », a dit Ban Ki-moon lors d’une conférence de presse à Nairobi, au Kenya, où il se trouvait vendredi.

« Ceux qui ont perdu leur vie dans l’attaque d’aujourd’hui étaient dévoués à la cause de la paix en Afghanistan et à une vie meilleure pour tous les Afghans. Ces femmes et ces hommes courageux travaillaient dans la meilleure tradition des Nations Unies et ont donné leur vie au service de l’humanité », a ajouté le Secrétaire général dans un communiqué publié par la suite à New York.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a également condamné l'attaque et "toute incitation à la violence", dans une déclaration à la presse lue par la Présidence du Conseil pour le mois d'avril, qui est occupée par la Colombie. Les membres du Conseil ont présenté leurs condoléances aux victimes et à leurs familles.

Le Représentant spécial de l'ONU pour l'Afghanistan, Staffan de Mistura, s'est rendu à Mazar-i-Sharif afin de gérer la situation directement sur le terrain et superviser personnellement l'enquête.

Lors d'un point de presse à New York, le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux opérations de maintien de la paix, Alain Le Roy, a indiqué que des responsables de l'ONU, dont le chef de cabinet de Ban Ki-moon, Vijay Nambiar, quittaient New York vendredi soir pour Kaboul.

Selon la presse, l'attaque contre les bureaux de l'ONU a eu lieu après une manifestation contre l'autodafé récent d'un Coran aux Etats-Unis.

Alain Le Roy a confirmé que la manifestation était liée à cet autodafé. "Notre sentiment est que l'ONU n'était pas visée en tant que telle mais que les manifestants voulaient une cible internationale", a-t-il dit. Il a ajouté que l'ONU maintenait sa présence à Mazar-i-Sharif.