Union africaine : l'ONU salue la décision de nommer un Représentant pour les femmes

Union africaine : l'ONU salue la décision de nommer un Représentant pour les femmes

La Représentante spéciale Margot Wallström lors d'une visite en RDC en octobre 2010. Photo MONUSCO
La Représentante spéciale de l'ONU pour la violence sexuelle dans les conflits, Margot Wallström, s'est félicitée jeudi de la décision prise par l'Union africaine de nommer un Représentant spécial pour les femmes.

« Je m'engage à soutenir un tel représentant, qui servira de point de contact pour renforcer le partenariat UA-ONU dans ce domaine », a-t-elle déclaré dans un communiqué.

Revenant sur la réunion du Conseil de la sécurité et de la paix de l'Union africaine (UA) qui s'est tenue le 28 mars, à Addis Abeba, en Ethiopie, et à laquelle elle était invitée, Margot Wallström salue l'organisation « d'une session spéciale consacrée à la question des femmes et des enfants dans les conflits armés. »

Selon elle, la nomination d'un Représentant spécial pour les femmes « affirme que le sort des femmes et des enfants représente une préoccupation fondamentale pour la paix et la sécurité, à l'ordre du jour du Conseil de la sécurité et de la paix de l'UA ». Elle permettra aussi une meilleure coopération ONU-UA, « notamment pour que la lutte contre les violences sexuelles soit constamment présente dans les programmes et les formations des contingents africains » participants à des missions de l'UA ou de l'ONU.

« La violence sexuelle dans les conflits n'est pas uniquement un problème africain, ce fléau se retrouve partout dans l'histoire et la géographie », ajoute-t-elle, avant d'estimer que « sans l'engagement des dirigeants politiques de l'Afrique », il sera impossible « d'éradiquer ce crime international ».

« Il est maintenant essentiel que l'engagement exprimé par l'UA se traduise également par des actions concrètes », conclut-elle, avant d'encourager « vivement le Conseil de sécurité et de la paix de l'UA et le Conseil de sécurité de l'ONU à inclure la violence sexuelle dans les conflits à l'ordre du jour de leur réunion annuelle » commune.