L'ONU signe un accord pour le rétablissement des communications satellites en cas urgence

L'ONU signe un accord pour le rétablissement des communications satellites en cas urgence

media:entermedia_image:4729b7bc-3e48-4162-8ef8-f18e6c9acec5
L'Union internationale des télécommunications (UIT) a conclu mardi un accord de coopération avec Intelsat SA et l'Organisation internationale de télécommunications par satellites (ITSO) pour renforcer les ressources disponibles et accélérer la restauration des infrastructures de communication vitales après des catastrophes naturelles.

« Les catastrophes récentes qui ont fait des ravages partout dans le monde, démontrent avec éloquence qu'il y a de plus en plus besoin de mécanisme de déploiement rapide et efficace de ressources de télécommunication pour aider les secours d'urgence dans les pays frappé par des catastrophe», a déclaré le Secrétaire général de l'UIT, Hamadoun Touré dans un communiqué, saluant un accord qui va permettre « d'accroître les capacités d'intervention précoces ».

Fondé sur la technologie des satellites, qui assurent une couverture permanente de la surface du globe et peuvent être rapidement réorientés vers des zones touchées par des catastrophes, l'accord prévoit qu'en cas de requête d'un État membre manquant de capacités satellitaires ou d'autres moyens de communications connexes en situation d'urgence, l'UIT informera Intelsat et l'ITSO, qui mettront des faisceaux satellitaires à sa disposition.

Avec une couverture de plus de 200 pays, Intelsat est l'un des principaux fournisseurs mondiaux de services de télécommunications par satellite. De son côté, l'ITSO est une organisation intergouvernementale dont la principale mission est de veiller à ce que Intelsat fournit des services publics de télécommunications, incluant voix, données et vidéo, sur une base globale et non discriminatoire.

« Quand les situations d'urgence se produisent dans des endroits éloignés ou isolés géographiquement, les fournisseurs de satellite comme Intelsat sont souvent la solution idéale pour résoudre les besoins de communications », a estimé le Directeur général de l'ISTO, José Toscano.

« Intelsat, avec plus de 50 satellites en orbite autour du monde, est souvent le premier à pouvoir rétablir la communication après une catastrophe naturelle. Nous allons collaborer avec l'UIT et l'ITSO pour rationaliser la fourniture de connectivité et d'infrastructure de communications en situation d'urgence humanitaire », a déclaré de son côté le PDG d'Intelsat, Dave McGlade.

Cet accord illustre enfin la première action concrète prise dans le prolongement de la Conférence mondiale sur le développement des télécommunications organisée à Hyderabad, en 2010, et appelant à une plus grande participation du secteur privé pour renforcer l'accès universel aux technologies de l'information, en particulier aux moyens de communications d'urgence.