Le PAM et le gouvernement afghan renforcent leur coordination

Le PAM et le gouvernement afghan renforcent leur coordination

Un vieil homme afghan victime de la pauvreté.
Le Programme alimentaire mondial (PAM) et le gouvernement afghan ont élaboré une stratégie commune pour fournir une aide alimentaire pendant les trois prochaines années, à plus de 7 millions d'Afghans vivant dans des zones rurales et régulièrement exposés à l'insécurité alimentaire.

Au terme d'une rencontre organisée à Kaboul, mardi, le Représentant du PAM dans le pays, Louis Imbleau, et le Vice-président afghan, Abdul Karim Khalili, se sont entendu pour renforcer la coordination entre l'agence onusienne et les différents ministères avec lesquels elle travaille en Afghanistan.

« Cette rencontre inédite montre à quel point toutes les parties sont sérieuses sur la nécessité d'améliorer la sécurité alimentaire dans le pays. Nous sommes impatients de travailler en étroite collaboration, afin de soutenir les efforts de l'Afghanistan », s'est félicité Louis Imbleau, après la rencontre.

Le ministre afghan de la réhabilitation rurale et du développement, Jarullah Mansouri, a lui estimé que c'était « un privilège » pour le gouvernement afghan et le PAM de travailler « de concert pour mieux coordonner l'aide alimentaire » aux populations civiles dans le besoin.

Lors de la réunion à Kaboul, un comité de pilotage de haut niveau - constitué de représentants du gouvernement afghan et du PAM – a mis en place un certain nombre de groupes de travail techniques chargés de coordonner les approches communes sur les questions centrales de développement, notamment celles du développement agricole, de l'éducation, de la santé, de la nutrition et du développement économique, y compris la formation professionnelle.

En Afghanistan, le PAM mène des opérations de deux types. D'une part, l'aide d'urgence pour les populations qui ont des besoins immédiats, y compris ceux qui découlent de conflits et de catastrophes naturelles. D'autre part, l'amélioration pour le long terme de la sécurité alimentaire globale, en partenariat avec le gouvernement qui développe une stratégie nationale d'assistance alimentaire.

C'est dans ce cadre que le PAM a notamment signé en décembre un accord pour acheter 13.000 tonnes de blé auprès du ministère afghan de l'agriculture, de l'irrigation et du bétail, assez pour venir en aide à plus de 500.000 personnes pendant trois mois. C'est l'achat le plus important jamais réalisé localement par l'agence onusienne, qui entend ainsi stimuler et soutenir la production agricole afghane, tout en augmentant les revenus des agriculteurs et en disposant de stocks sur place plus rapide à distribuer.