L'ONU va bientôt lancer un réseau avec des universitaires du monde entier

L'ONU va bientôt lancer un réseau avec des universitaires du monde entier

L’ONU à New York
« L'ONU est consciente de l'impact énorme de l'innovation et des idées », a souligné lundi le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, en ouverture d'une conférence organisée à Shanghaï, en Chine, sur l'Impact Académique, une initiative de l'ONU qui sera officiellement lancée à New York le 18 novembre et qui vise à lier les institutions d'enseignement supérieur du monde entier au système des Nations Unies.

« Nous essayons d'exploiter ces forces pour construire un monde meilleur ; un monde dans lequel l'ingéniosité humaine construit des sociétés durables, un monde dans lequel le désapprentissage de l'ignorance construit des ponts pour dépasser les barrières qui divisent encore les nations et les peuples », a-t-il ajouté.

Initié par le Département de l'information publique de l'ONU, l'Impact Académique repose sur le principe universellement reconnu selon lequel l'éducation en général et l'enseignement supérieur en particulier, ont un rôle crucial à jouer dans le développement économique et social et la paix mondiale. Avec cette initiative, l'ONU entend renforcer ses partenariats avec les institutions de l'enseignement supérieur de la planète, en les invitant à s'allier à elle pour utiliser l'éducation comme moteur de résolution des problèmes globaux.

« Bien sûr, l'ONU et la communauté universitaire jouissent déjà de partenariats solides, mais l'Impact Académique va encore les renforcer au 21ème siècle », a poursuivi Ban Ki-moon, expliquant que l'objectif principal de cette initiative était de « générer un mouvement mondial des esprits, afin de promouvoir une nouvelle culture de la responsabilité intellectuelle sociale ».

Le Secrétaire général a ensuite rappelé les principes essentiels qui fondent cette campagne de l'ONU : « liberté de recherche, d'opinion et de parole, opportunités d'éducation pour tous, citoyenneté mondiale, développement durable, dialogue ».

« La Chine est le bon endroit pour unir nos forces », a également estimé Ban Ki-moon, après avoir indiqué que les innovations et le changement étaient omniprésents à Shanghaï, ou s'est achevée dimanche l'Exposition universelle 2010.

« A chaque coin, nous avons découvert des idées innovantes, à la pointe, qui sont peut-être nées dans le laboratoire ou la bibliothèque d'une université, inspirées par un professeur, initiée par la curiosité d'un étudiant, ou le dynamisme d'une classe », a déclaré le chef de l'ONU devant les participants, en souhaitant que « l'esprit d'ouverture, de dialogue et d'échange avec le monde » de l'Exposition universelle persiste.

Ban Ki-moon a par ailleurs insisté sur les bénéfices de l'Impact Académique, qui servira « à mieux faire correspondre les innovations nées de l'enseignement supérieur avec le travail de l'ONU, pour apporter des changements concrets sur le terrain et de meilleures idées pour atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) ».

« L'ONU est prête à être un partenaire actif avec vous, en veillant à ce que vos connaissances, vos compétences, vos bourses d'étude fassent progresser nos objectifs universels de paix, de développement et de défense des droits de l'homme. Ensemble, nous pouvons faire en sorte que votre travail dans l'enseignement supérieur ait un impact maximum sur notre monde », a-t-il conclu.

La Conférence de Shanghaï sur « l'Impact Académique au service d'un monde meilleur » se terminera mardi 2 novembre, notamment avec une intervention du Secrétaire général adjoint des Nations Unies à la communication et à l'information de l'ONU, Kiyo Akasaka.