République centrafricaine : le Secrétaire général se félicite de la signature de l'Accord de paix

24 juin 2008

Le Secrétaire général s'est félicité de la signature, le samedi 21 juin à Libreville, de l'Accord de paix global entre le Gouvernement centrafricain et les groupes rebelles de l'Union des Forces Démocratiques pour l'Unité (UFDR) et de l'Armée Populaire pour la Restauration de la Démocratie (APRD).

Cette signature a été obtenue à l'issue de pourparlers facilités par le Président de la République gabonaise, Omar Bongo Ondimba.

Dans un message transmis aujourd'hui par sa porte parole, le Secrétaire général « félicite les parties à l'Accord pour leur détermination à rétablir la stabilité en République centrafricaine ».

Il espère que cet Accord permettra aux autorités centrafricaines d'organiser, « sans délai », un dialogue politique « inclusif » qui permettra à la République centrafricaine de « s'engager vers la voie de la paix, de la stabilité et d'un développement durables ».

Ban Ki-moon demande instamment à tous les signataires de l'Accord de respecter scrupuleusement ses dispositions et invite les autres groupes politico-militaires à se joindre à cet Accord.

Le Secrétaire général a également engagé la communauté internationale à continuer d'appuyer les efforts de redressement de ce pays.

Près de 200.000 personnes ont été déplacées par des affrontements opposants le gouvernement et les groupes rebelles.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

République Centrafricaine : la population en proie à des groupes de bandits

Une multiplication d'attaques perpétrées par des bandits dans le nord de la République Centrafricaine a provoqué un nouveau déplacement de la population, a indiqué aujourd'hui le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA).