Le Conseil de sécurité demande à l&#39Éthiopie et l&#39Érythrée la délimitation immédiate de leur frontière

14 novembre 2007

Le Conseil de sécurité a demandé hier à l&#39Éthiopie et à l&#39Érythrée de procéder immédiatement à la délimitation de leur frontière, en rappelant que les deux pays avaient accepté « sans préalable » la décision finale et contraignante de la Commission du tracé de la frontière relative à la délimitation.

« Le Conseil appelle les parties à s'abstenir de recourir à la force et à régler leurs différends par des moyens pacifiques, à normaliser leurs relations, à promouvoir la stabilité entre elles et à jeter les bases d'une paix durable dans la région », a déclaré hier soir Marty M. Natalegawa, le Président du Conseil de sécurité pour le mois de novembre.

Les membres du Conseil ont par ailleurs confirmé que c'est aux parties qu'incombe au premier chef la responsabilité de résoudre la question de la frontière et leurs autres différends. « Il est disposé à donner son soutien aux engagements pris par les deux parties en matière de démarcation et de normalisation », a ajouté son Président.

Il est important que les parties accordent à la Mission des Nations Unies en Éthiopie et en Érythrée (MINUEE) tout le soutien nécessaire à l'exécution de son mandat, a souligné également le Conseil, qui se félicite de la nomination prochaine d'un représentant spécial du Secrétaire général.

Dans son dernier rapport sur la région, Ban Ki-moon s'est inquiété des concentrations militaires le long de la frontière, et a appelé les deux parties à faire preuve « de la plus grande réserve » et à remettre en fonction la Commission de coordination militaire, qui ne s'est plus réunie depuis le 31 juillet 2006.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.