Côte d&#39Ivoire : le Conseil de sécurité condamne l&#39attentat contre Guillaume Soro

29 juin 2007

Le Conseil de sécurité a condamné fermement l&#39attentat commis aujourd&#39hui à Bouaké contre le Premier Ministre de la Côte d&#39Ivoire, Guillaume Soro, qui a fait plusieurs victimes, ainsi que toute tentative de déstabiliser le processus de paix par la force.

« Les auteurs de cet acte criminel doivent être traduits en justice », a affirmé le président du Conseil de sécurité, Johan Verbeke, de la Belgique, lors d'une déclaration prononcée en séance.

Le Conseil de sécurité a rappelé « son soutien à l'Accord politique signé par le Président Laurent Gbagbo et M. Guillaume Soro à Ouagadougou le 4 mars 2007 sous la facilitation du Président de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), le Président Blaise Campaoré du Burkina Faso ».

Le Conseil a par ailleurs décidé, ce matin, de proroger jusqu'au 16 juillet 2007 le mandat de l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire ( ONUCI ) et des forces françaises qui la soutiennent.

Il était saisi du treizième rapport du Secrétaire général sur l'ONUCI.

Dans ce rapport, daté du 14 mai 2007, le Secrétaire général demande au Conseil de sécurité d'approuver ses recommandations quant à la nature du soutien que l'ONUCI devrait continuer d'apporter à la nouvelle phase du processus de paix.

En fournissant un tel soutien, les organismes des Nations Unies aideront aussi à renforcer la capacité des institutions nationales à accroître la crédibilité et la transparence de processus aussi importants que l'identification de la population; le désarmement et l'organisation des élections, et à empêcher tout retard dans le déroulement du processus, écrit-il.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.