Assemblée générale : statu quo dans la compétition entre le Guatemala et le Venezuela pour un siège au Conseil de sécurité

31 octobre 2006

La situation est demeurée figée, aujourd&#39hui à l&#39Assemblée générale, après six nouveaux tours de scrutin pour départager le Guatemala du Venezuela, tous deux en compétition pour un siège de membre non permanent au Conseil de sécurité.

Au terme de six nouveaux tours de scrutin, 47 au total depuis le début de la procédure, ni le Guatemala ni le Venezuela n'ont réussi à obtenir la majorité des deux tiers des suffrages exprimés requise, indique un communiqué de l'ONU.

Ces deux pays sont les candidats officiels pour le siège revenant au « Groupe des pays d'Amérique latine et des Caraïbes ». Ils briguent la succession de l'Argentine, dont le mandat expirera le 31 décembre 2006.

Le scrutin, qui a démarré le 16 octobre, reprendra demain à 15 heures (dépêchedu 16.10.06 et dépêchedu 26.10.06)/

Dès le premier tour, avaient été élues l'Afrique du Sud, la Belgique, l'Indonésie et l'Italie. Ces pays remplaceront, pour deux ans, et à partir du 1er janvier 2007, le Danemark, la Grèce, le Japon et la République-Unie de Tanzanie.

Chaque année, l'Assemblée générale élit, à bulletins secrets, cinq des 10 membres non permanents du Conseil pour remplacer les pays sortants qui ne sont pas immédiatement rééligibles.

Pour l'instant donc, outre les cinq membres permanents : Chine, États-Unis, Fédération de Russie, France et Royaume-Uni, le Conseil de sécurité sera composé, à partir du 1er janvier 2007, de l'Afrique du Sud, de la Belgique, du Congo, du Ghana, de l'Indonésie, de l'Italie, du Pérou, du Qatar et de la Slovaquie.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.