Sud-Liban : la FINUL replie ses observateurs non armés

28 juillet 2006

Suite à la mort de quatre casques bleus au Sud-Liban lors d'un bombardement israélien, la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL) a décidé de relocaliser temporairement tous ses observateurs non armés vers ses positions militaires.

« Les observateurs du Groupe d'observateurs pour le Liban (OGL) seront repliés depuis leurs bases de la zone de Marwahin et Markaba vers les positions de la FINUL », indique un communiqué publié aujourd'hui à Naqoura.

Il s'agit de huit observateurs, a précisé un porte-parole du Secrétaire général à New York.

Carte des positions de la FINUL

La FINUL indique que la base de Marun Al Ras était inoccupée depuis un incident du 23 juillet au cours duquel un observateur militaire avait été grièvement blessé par le Hezbollah, tandis que la base de Khiyam a été complètement détruite par le bombardement israélien du 25 juillet. Le Conseil de sécurité a demandé hier au gouvernement israélien une enquête sur cet incident (dépêche du 27.07.06).

La FINUL indique qu'elle n'a pas été en mesure de récupérer la dépouille du soldat canadien pris sous les décombres de la base de Khiyam, dans la mesure où les bombardements se poursuivent.

Quant aux quatre positions de la FINUL proprement dite, elles restent occupées et ont été ravitaillées.

La Mission des Nations Unies a indiqué que le Hezbollah avait tiré encore davantage de roquettes sur Israël aujourd'hui.

La FINUL a aussi réduit une partie de ses bataillons ghanéens à cause du risque accru que posent les tirs du Hezbollah à proximité de ses positions, et le bombardement de ces positions par l'armée israélienne.

Deux de ses positions ont été frappées directement par les tirs israéliens dans les dernières 24heures.

Par ailleurs, la FINUL a poursuivi ses efforts d'escorte des civils libanais pris dans entre deux feux dans le Sud du Liban.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.