Equateur : après l'éruption d'un volcan, l'ONU offre une aide humanitaire

17 juillet 2006

Après l'entrée en éruption du volcan Tungurahua en Equateur et l'évacuation de près de 4.000 personnes des zones à haut-risque, les agences des Nations Unies ont offert une assistance au gouvernement équatorien, indique aujourd'hui le Bureau de la Coordination humanitaire.

Selon les autorités nationales, plus de 3 600 personnes ont été évacuées des zones à haut-risque près du volcan de Tungurahua, situé à 135 kilomètres de la capitale Quito, indique un communiqué publié à New York par le Bureau de la Coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA).

Aucun décès n'a été rapporté, précise le Bureau.

Le volcan est entré en éruption vendredi soir, avec plusieurs fortes explosions et la formation d'une colonne de fumée de 6 kilomètres de diamètre. Samedi, les activités du volcan ont été variables. Dimanche, des éruptions étaient enregistrées toutes les 30 à 40 minutes, ajoute le communiqué.

Le gouvernement de l'Equateur n'a pas demandé d'aide internationale. Cependant, l'Equipe technique d'urgence des Nations Unies (UNETE) est en contact avec les autorités locales et la Croix-Rouge, indique par ailleurs le Bureau.

En coordination avec le ministère de la santé, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) est en train d'évaluer la situation sanitaire.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a livré 750 rations de nourriture pour les personnes dans le besoin.

Le Haut Commissariat des Nations Unies aux réfugiés (HCR) s'est engagé à fournir 150 tentes.

La dernière éruption volcanique en Equateur date du mois d'octobre 1999.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.