Tokélaou : l'ONU salue l'issue du référendum, favorable à l'autonomie

16 février 2006

Le Secrétaire général a salué aujourd'hui des résultats du référendum organisé à Tokélaoun et déclaré « respecter » la décision de son peuple de s'acheminer vers un gouvernement autonome en libre association avec la Nouvelle-Zélande.

Le Secrétaire général a pris note aujourd'hui des résultats du référendum organisé à Tokélaou et déclaré « respecter » la décision de son peuple de s'acheminer vers un gouvernement autonome en libre association avec la Nouvelle-Zélande.

« L'équipe des Nations Unies déployée pour surveiller le scrutin a conclu à la crédibilité du référendum qui reflète la volonté du peuple », affirme le Secrétaire général dans une déclaration transmise aujourd'hui par son porte-parole.

« Il est important que le peuple de Tokélaou ait eu cette possibilité », ajoute le Secrétaire général.

Kofi Annan rend aussi hommage « au gouvernement de la Nouvelle-Zélande, en sa qualité de Puissance administrante, et au Comité spécial de la décolonisation dont l'engagement en faveur des principes consacrés dans la Déclaration des Nations Unies de 1960 sur la décolonisation a permis la tenue de ce référendum ».

« Les Nations Unies continueront à travailler pour faire en sorte que les peuples de tous les territoires non autonomes restants aient de pareilles occasions d'exercer leur droit à l'autodétermination », conclut le message (voir notre dépêche du 7 février 2006).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.