Corne de l'Afrique : le PAM annonce une catastrophe humanitaire

13 janvier 2006

Le Programme alimentaire mondial a annoncé aujourd'hui que la corne de l'Afrique, ravagée par la sécheresse, serait bientôt confrontée à une catastrophe humanitaire, à moins que des dons n'arrivent rapidement qui permettraient d'acheminer une aide d'urgence à 5,4 millions de personnes.

Dans un communiqué publié aujourd'hui à Nairobi, le Programme alimentaire mondial (PAM) a tiré, une fois de plus, la sonnette d'alarme sur l'impact grandissant de la sécheresse, en particulier sur les communautés pastorales et agro-pastorales, dans la corne de l'Afrique.

« La santé et l'état de nutrition des enfants se détériorent de jour en jour. Beaucoup d'entre eux ne mangent qu'un repas par jour. Le bétail meurt déjà en grand nombre à cause du manque d'eau et de nourriture », indique le nouveau communiqué.

Selon les estimations, 2, 5 millions de Kenyans, 1,4 millions de Somaliens, 1,5 millions d'Ethiopiens et 60 000 Djiboutiens doivent faire face à une sécheresse dévastatrice.

Dans le nord-est du Kenya, des femmes et des jeunes enfants mendient en bordure des routes pour demander de l'eau et de la nourriture aux automobilistes passants, rapporte le PAM.

« Alors que l'estimation finale du nombre de personnes nécessitant une aide urgente n'a pas encore établie, les donateurs doivent répondre maintenant pour éviter une catastrophe humanitaire », a déclaré Holdbrook Arthur, directeur régional du PAM pour l'Afrique centrale et orientale.

« Si des fonds n'arrivent pas rapidement, il est à craindre que l'aide alimentaire pourtant cruciale doive s'interrompre en février », a-t-il ajouté.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.