Haïti : des élections au plus tard le 7 février, demande le Conseil de sécurité

6 janvier 2006
Le Conseil de sécurité

Le Conseil de sécurité a exhorté aujourd'hui les autorités haïtiennes à annoncer rapidement de nouvelles dates définitives pour les élections, dont la première partie devra se tenir dans un délai de quelques semaines, au plus tard le 7 février 2006 et qui devront respecter les normes démocratiques.

« Le Conseil de sécurité réitère que la tenue des prochaines élections constitue une étape fondamentale vers la restauration de la démocratie et de la stabilité en Haïti » a affirmé aujourd'hui le Président du Conseil de sécurité pour le mois de janvier, Augustine Mahiga, de la République-Unie de Tanzanie dans une déclaration présidentielle prononcée à l'issue de consultations à huis clos.

image• Retransmission de la séance du Conseil de sécurité[9mins]

« Le Conseil de sécurité prend note avec préoccupation du nouveau report des élections en Haïti et, à cet égard, exprime l'espoir que le retard enregistré dans le calendrier électoral permettra de trouver une solution aux problèmes logistiques et techniques, de manière à assurer la tenue d'élections transparentes, sans exclusive, libres et équitables », a-t-il ajouté.

Le Conseil a « invité instamment le Gouvernement de transition de Haïti et le Conseil électoral provisoire à annoncer rapidement de nouvelles dates définitives pour les élections, dont la première partie devra se tenir dans un délai de quelques semaines, au plus tard le 7 février 2006, et à veiller à ce que les élections se tiennent conformément aux normes démocratiques internationales et dans des conditions qui favorisent au maximum la participation ».

Quant à la détérioration de la situation en matière de sécurité à Port-au-Prince, le Conseil a invité instamment la Police nationale haïtienne et la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) à poursuivre leurs efforts en vue de renforcer leur coopération. À cet égard, le Conseil a rendu hommage aux soldats de la paix de la MINUSTAH qui ont perdu la vie ou ont été blessés dans l'exercice de leurs fonctions.

Le Conseil de sécurité a réaffirmé que « des élections ouvertes et crédibles, fondées sur l'appropriation du processus par le peuple haïtien, revêtent une importance fondamentale pour la consolidation des institutions et des procédures démocratiques ».

« Cependant ces élections ne constituent pas le seul moyen de résoudre les problèmes à plus long terme auxquels Haïti doit faire face dans les domaines de la sécurité et de la restauration de l'état de droit, qui sont tous les deux essentiels à la stabilité et à un développement durable » a précisé le président du Conseil.

Le Conseil de sécurité a par ailleurs salué la décision prise par la communauté des donateurs d'étendre le cadre de coopération intérimaire jusqu'en décembre 2007 « afin d'aider le nouveau gouvernement élu à poursuivre les efforts de reconstruction ».

La MINUSTAH avait indiqué dans un communiqué du 12 décembre dernier que le Conseil électoral provisoire haïtien avait annoncé, une semaine auparavant à Port-au-Prince, le calendrier officiel des élections en Haïti. Le premier tour des élections présidentielle était fixé au 8 janvier 2006, le deuxième tour le 15 février 2006, et les élections municipales et locales le 5 mars 2006 (voir notre dépêche du 12 décembre 2005).

« La communauté internationale compte que le premier tour des élections nationales aura lieu en 2005 et qu'aucun effort ne sera épargné pour que les autorités démocratiquement élues entrent en fonctions le 7 février 2006, conformément à la Constitution haïtienne », avait rappelé le Conseil de sécurité le 19 octobre dernier, inquiet d'un retard des échéances (voir notre dépêche du 19 octobre 2005).

La MINUSTAH a annoncé aujourd'hui avoir engagé des opérations destinées à assurer la sécurité lors des élections (voir notre dépêche d'aujourd'hui).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.