Haïti : le Conseil de sécurité apporte son soutien à René Préval

27 mars 2006

Le Conseil de sécurité a encouragé aujourd'hui tous les pays contributeurs de troupes en Haïti à rester engagés auprès de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) afin « de créer un environnement sûr et stable en Haïti ».

Le Conseil s'est félicité de l'annonce par les autorités haïtiennes de la tenue d'un deuxième tour pour les élections législatives, le 21 avril, qui permettra au président élu René Préval d'entrer en fonctions, a affirmé Jorge Taiana, ministre argentin des Affaires étrangères, dont le pays assume la présidence du Conseil de sécurité pour le mois de mars, dans une déclaration présidentielle lue en clôture de la séance publique d'aujourd'hui.

Il a aussi souligné « que la tenue en temps voulu d'élections municipales et locales est tout aussi fondamentale pour le parachèvement du processus électoral et le renforcement des institutions démocratiques ».

Dans le même but, le Conseil de sécurité a rappelé la nécessité, déjà soulignée dans la résolution 1608 du 22 juin 2005 de « procéder d'urgence à une réforme profonde et globale de la Police nationale haïtienne, parallèlement à une réforme de la justice ».

Soulignant que le développement durable est une condition fondamentale de la stabilité du pays, le Conseil a « réaffirmé la nécessité de mettre en œuvre des projets à forte densité de main d'œuvre afin de créer des emplois et d'assurer les services de base ».

Faisant écho aux souhaits que René Préval a exprimés devant lui aujourd'hui, il a invité les pays donateurs à travailler avec le nouveau gouvernement à travers le Cadre de coopération intérimaire (CCI), en étroite coopération avec la MINUSTAH .

Voir aussi la conférence de presse du président haïtien à l'ONU.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.