Le HCR "profondément choqué" par la mort de manifestants soudanais au Caire

30 décembre 2005

L'agence des Nations Unies pour les réfugiés a exprimé aujourd'hui sa consternation après une confrontation violente au Caire entre la police égyptienne et des manifestants soudanais, qui a fait des blessés et causé la mort de plusieurs personnes.

« Je suis profondément choqué et attristé par les tragiques événements qui se sont déroulés au Caire tôt ce matin », a déclaré aujourd'hui António Guterres, directeur du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), dans un communiqué publié à Genève.

« Bien que nous ne disposions pas encore de tous les détails ou d'une description précise des événements, les violences ont causé des blessés et la mort de plusieurs personnes. Rien ne justifie une telle violence et une perte en vies humaines. C'est une terrible tragédie et nous adressons nos pensées aux blessés et nos condoléances à toutes les familles des personnes décédées », a déclaré le Haut Commissaire aux Réfugiés.

Le HCR explique que près de « 2500 Soudanais ont manifesté dans le parc Mostafa Mahmoud au Caire depuis le 29 septembre, d'abord pour protester contre leurs conditions de vie mais également pour demander leur réinstallation dans des pays tiers ».

« Pendant cette période, l'UNHCR a maintenu un dialogue constant et a tenté plusieurs médiations, insistant toujours sur le fait que de telles situations doivent se résoudre dans la paix », affirme le communiqué.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.