Financement du développement : Kofi Annan salue l'adoption par la France d'une contribution sur les billets d'avion

27 décembre 2005

Le Secrétaire général a salué « chaleureusement » l'adoption par la France d'un prélèvement sur les billets d'avion émis dans le pays, au profit du secteur de la santé des pays en développement, engageant les autres pays à suivre l'exemple de la France en adoptant des mesures similaires.

Cette mesure, qui entrera en vigueur en juillet 2006, « constitue un progrès significatif, qui permettra de lever de nouvelles ressources de financement novatrices pour soutenir les efforts des pays en développement en vue de réaliser les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) », indique un message du Secrétaire général transmis aujourd'hui par son porte-parole.

« Le Secrétaire général exhorte fermement les autres pays à suivre l'exemple de la France, en adoptant des mesures similaires », affirme le message.

Le Secrétaire général avait salué, en marge du sommet mondial de septembre dernier, les initiatives prises par un certain nombre de pays, dont la France, pour mettre en oeuvre deux nouvelles méthodes permettant de mobiliser des ressources pour le financement du développement, dont l'introduction d'une taxe sur les billets d'avion, et encouragé d'autres pays à se joindre à ces initiatives (voir notre dépêche du 15 septembre 2005).

La France, le Brésil, le Chili, l'Espagne, l'Allemagne et l'Algérie avaient présenté le 14 septembre, au siège de l'ONU, une Déclaration sur les sources innovantes de financement du développement et annoncé la mise en place en France d'une contribution de solidarité sur les billets d'avion à partir de 2006 (voir notre dépêche du 14 septembre 2005).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.