Soudan : l'ONU enquête sur l'attaque de six villages au Sud-Darfour

10 novembre 2005

La Mission des Nations Unies au Soudan mène une enquête sur des attaques qui auraient été menées contre six villages, brûlés au Sud-Darfour, par près de 1.500 hommes cavaliers à cheval et à dos de chameau.

Outre la Mission des Nations Unies au Soudan (UNMIS), « l'Union africaine, (UA) qui a été informée, mène aussi une enquête », a déclaré la porte-parole adjointe du Secrétaire général, Marie Okabe, lors de son point de presse quotidien, au siège de l'ONU à New York.

La porte-parole a indiqué par ailleurs que le Représentant spécial du Secrétaire général pour le Soudan, Jan Pronk, avait émis des protestations auprès du ministère des Affaires étrangères du Soudan concernant des brutalités à l'égard de membres d'un groupe d'expert des Nations Unies chargés de surveiller l'embargo sur les armes établi par le Conseil de sécurité.

Jan Pronk a indiqué avoir reçu des garanties sur le fait que la mission du groupe d'experts ne serait pas entravée.

Le Conseil de sécurité avait décidé le 29 mars, par la résolution 1591 (2005), adoptée par 12 voix pour et 3 abstentions (Algérie, Chine et Fédération de Russie), d'ajouter de nouvelles sanctions à l'embargo sur les armes prévu par la résolution 1556 du 30 juillet 2004 visant spécifiquement les belligérants au Darfour, après avoir constaté le « défaut par le gouvernement soudanais, le Mouvement/Armée de libération du Soudan (SLM/A) et le Mouvement pour la justice et l'égalité, parties au conflit du Darfour, d'honorer leurs engagements » (voir notre dépêche du 30 mars 2005).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.