Somalie : l'ONU condamne la tentative d'assassinat du Premier ministre Gedi

7 novembre 2005

L'Envoyé de l'ONU en Somalie a condamné aujourd'hui la tentative d'assassinat du Premier ministre somalien Ali Mohammed Gedi, hier à Mogadishu, lors d'une attaque qui a fait au moins cinq morts.

François Lonseny Fall, Représentant spécial du Secrétaire général pour la Somalie, a exprimé ses condoléances à l'égard des familles des victimes et des blessés lors de l'attaque qui a laissé le Premier ministre somalien indemne, indique un communiqué du Bureau politique des Nations Unies pour la Somalie publié aujourd'hui à Nairobi.

« Ces violences doivent être condamnées », a déclaré par ailleurs le Représentant spécial adjoint, Babafemi Badejo, qui a qualifié ces actes « d'attaques contre le processus de paix et contre l'espoir du peuple somalien de mettre fin à 14 ans d'insécurité ».

L'ONU coordonne les efforts internationaux pour trouver une solution pacifique aux différends au sein des Institutions fédérales de transition de la Somalie.

Alors que le Président Yusuf et le Premier ministre Gedi se sont installés dans la ville de Jowhar, au motif que l'insécurité qui règne à Mogadishu est trop grande, le président du Parlement, Sharif Hassan Sheikh Aden, ainsi que certains membres du Cabinet et de parlementaires maintiennent que Mogadishu n'est pas trop dangereuse et que ce doit être le siège du gouvernement.

Le 14 octobre dernier, le Conseil de sécurité s'était déclaré préoccupé par « l'augmentation considérable des flux d'armes et de munitions qui arrivent en Somalie ou transitent par celle-ci, ce qui constitue une violation de l'embargo sur les armes et menace gravement le processus de paix en Somalie » et avait prié le Secrétaire général de reconstituer, pour une période de six mois, le Groupe de contrôle chargé de superviser l'application de l'embargo sur les armes imposé à la Somalie (voir notre dépêche du 14 octobre 2005).

Le 6 octobre dernier le Secrétaire général avait condamné hier la mort d'un officier de la sécurité des Nations Unies, Mohamuud Musse Gurage, victime d'une fusillade dans la région de la vallée du Juba.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.