Sida : les promesses de dons au Fonds mondial couvrent déjà la moitié de ses besoins pour 2006-2007

6 septembre 2005

Le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme a indiqué aujourd'hui que près de 3,7 milliards de dollars avaient été promis pour l'année 2006-2007, lors d'une conférence des donateurs réunie à Londres en présence du Secrétaire général.

Dans un communiqué publié aujourd'hui à Londres, le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme précise que le total des promesses de dons faites par 29 donateurs représentaient plus de la moitié des 7 milliards requis pour l'exercice de biannuel.

« Ce chiffre n'inclut pas des promesses futures faites par un certain nombre de donateurs importants, dont les règles budgétaires les empêchent de s'engager de façon ferme pour toute la durée de cette période », précise le communiqué.

« Les contributions annoncées ici aujourd'hui permettront en grande partie d'assurer la viabilité à plus long terme du Fonds mondial. Elles l'aideront à planifier son action. Elles aideront les pays à mettre en place des programmes d'ensemble pour lutter contre le VIH/sida, la tuberculose et le paludisme », a déclaré aujourd'hui le Secrétaire général lors de l'ouverture de la conférence.

« Il faut que les augmentations soient substantielles, tant au niveau du financement bilatéral que des ressources provenant des pays les plus touchés eux-mêmes. Ce n'est qu'ainsi que nous pourrons couvrir les dépenses afférentes à la prévention, au traitement et aux soins, et financer les investissements nécessaires pour mettre en place les infrastructures et développer les ressources humaines » a déclaré Kofi Annan, rappelant qu'il était « tout aussi important de faire en sorte que l'argent soit utilisé en faveur des personnes qui en ont le plus besoin » et « d'améliorer la coordination entre les donateurs ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.