A Londres, le Secrétaire général appelle à une mobilisation historique en faveur des Objectifs du Millénaire

6 juillet 2005

Les Objectifs du Millénaire pour le développement bénéficient aujourd'hui d'une conjonction d'appuis sans précédent, a affirmé aujourd'hui le Secrétaire général à Londres, à la veille du sommet du G-8, appelant à la prise de décisions dignes de cet appui, qui seront capitales pour la voie à suivre dans les dix prochaines années.

Vous savez tous comme moi que nous vivons un moment capital pour les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) et pour les plus pauvres dans le monde. Vous savez que nos progrès dans les dix prochaines années dépendent des décisions qui seront prises dans les prochains jours et les prochains mois », a déclaré le Secrétaire général lors d'une allocution prononcée à la Cathédrale Saint-Paul de Londres, devant le Premier ministre du Royaume-Uni, Tony Blair, à la veille des travaux du G 8 qui commenceront officiellement demain à Gleneagles, en Ecosse.

Les dirigeants de l'Allemagne, du Canada, des Etats-Unis, de la France, de l'Italie, du Japon et de la Russie commenceront demain leurs travaux officiellement pour prendre des mesures concernant l'élimination de la dette des pays africains les plus pauvres, des entraves au commerce et au renforcement de l'aide publique au développement, ainsi que sur la lutte contre le changement climatique.

« Pourquoi les OMD diffèrent-ils des autres promesses audacieuses, qui se sont transformées en promesses non tenues ces cinquante dernières années ? », s'est interrogé Kofi Annan, qui a cité quatre raisons.

« D'abord, les pays riches ont accepté pour la première fois leur part de responsabilité dans le soutien aux efforts des pays pauvres, par le biais d'une aide plus importante et mieux répartie, de l'annulation de la dette et d'une politique commerciale plus équitable ». « Et les pays en développement ont accepté la part de responsabilité qui leur revient, en renforçant la bonne gouvernance et en faisant un meilleur usage des ressources ».

« Deuxièmement, les objectifs prennent en compte les préoccupations des populations, ils sont assortis d'un calendrier et de critères mesurables pour leur réalisation ».

« Troisièmement, les OMD bénéficient d'un soutien politique sans précédent », a souligné Kofi Annan, rappelant la convergence d'appuis provenant des Etats Membres de l'ONU qui ont adopté la Déclaration du Millénaire, et des autres organes des Nations Unies, y compris la Banque mondiale et le Fonds monétaire international.

« Quatrièmement, et c'est le plus important, les OMD sont réalisables », a souligné le Secrétaire général.

« Que l'Histoire ne témoigne pas du fait que notre âge était riche en moyens mais pauvre en volonté », a-t-il conclu.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.