Kofi Annan nomme l'ex-Premier ministre du Portugal, Manuel de Oliveira Guterres, à la tête du HCR

24 mai 2005

Le Secrétaire général a choisi Manuel de Oliveira Guterres, ancien Premier ministre du Portugal et parlementaire européen, universitaire et membre fondateur du Conseil portugais pour les réfugiés, à la tête de l'agence des Nations Unies pour les réfugiés. Ce choix doit maintenant être entériné par l'Assemblée générale de l'ONU.

« Le Secrétaire général a demandé aujourd'hui à l'Assemblée générale d'élire Antonio Manuel de Oliveira Guterres », ex-Premier Ministre du Portugal, « au poste de Haut Commissaire pour les réfugiés, pour un mandat de trois ans prenant effet le 15 juin 2005 », indique un message transmis aujourd'hui par son porte-parole.

Manuel de Oliveira Guterres a été Premier Ministre du Portugal de 1996 à 2002. Il a également été membre du Parlement de 1976 à 1983 et de 1985 à 1995. Il a, en outre, été de 1981 à 1983, membre de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe à Strasbourg. Il est également depuis 2003, Conseiller auprès du Conseil d'administration de la deuxième banque la plus importante du Portugal, Caixa Geral de Depósitos.

Outre une importante carrière politique, professionnelle et universitaire et ses nombreuses publications, Manuel de Oliveira Guterres a également participé activement aux activités de plusieurs organisations non gouvernementales. Il a, par exemple, été en 1991, membre fondateur du Conseil portugais pour les réfugiés.

M. Guterres est depuis 1999 Président de l'Internationale socialiste. Professeur invité de l'Instituto Superior Técnico, il occupe les chaires du développement durable et de l'innovation.

A la tête du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), Manuel de Oliveira Guterres remplacera Wendy Chamberlin, qui occupe ce poste par intérim depuis la démission de Ruud Lubbers.

«M. Guterres est un homme d'Etat très respecté et expérimenté sur la scène internationale, une expérience qui se révélera particulièrement utile aux 17 millions de réfugiés et autres personnes qui relèvent du mandat du HCR dans le monde entier », a affirmé aujourd'hui Wendy Chamberlin.

L'UNHCR compte 6000 employés dans quelque 115 pays du monde entier, beaucoup d'entre eux travaillent dans des régions difficiles et isolées. L'agence pour les réfugiés, fondée en 1950 par l'Assemblée générale des Nations Unies, est venue en aide à plus de 50 millions de personnes au cours des cinq dernières décennies et a reçu deux prix Nobel pour la paix.