Conseil de sécurité : le retrait israélien de Gaza doit s'accompagner d'un soutien à l'Autorité palestinienne

18 mai 2005

A l'approche du retrait israélien de Gaza, « mesure très importante », le responsable du département des affaires politiques de l'ONU a appelé Israël à coopérer plus directement avec l'Autorité palestinienne, dont l'affaiblissement laisse du terrain au Hamas.

« Il n'y a pas de doutes quant à la légitimité des préoccupations d'Israël en matière de sécurité. L'Autorité palestinienne doit renforcer ses efforts pour faire cesser toute activité violente et pour produire des résultats tangibles sur le terrain. Parallèlement, Israël devrait faire plus pour soutenir l'Autorité palestinienne dans sa tâche difficile », a estimé aujourd'hui Kieran Prendergast, Secrétaire général adjoint aux affaires politiques de l'ONU, lors d'un exposé au Conseil de sécurité sur la situation au Moyen-Orient.

Présentant l'évolution récente au mois de mai, le Secrétaire général adjoint a notamment rappelé la réunion Quatuor pour le Moyen-Orient à Moscou (voir notre dépêche du 9 mai 2005) et la nomination d'Alvaro de Soto au poste de Coordonnateur spécial pour le processus de paix au Moyen-Orient et de Représentant personnel auprès de l'Organisation de libération de Palestine et de l'Autorité palestinienne (voir notre dépêche du 6 mai 2005).

Rappelant l'annonce faite par le Premier Ministre d'Israël, le 9 mai dernier, le Secrétaire général adjoint a noté que le désengagement de Gaza avait été reporté de trois semaines en raison d'une fête religieuse juive. Il s'est félicité de ce que la disposition des deux parties à coordonner le désengagement ait commencé à se traduire dans la réalité. Ainsi, le 21 avril, des pourparlers directs ont-ils repris entre les parties après plus d'un mois. « Une coordination bilatérale continue est le seul moyen d'assurer le succès du désengagement et de donner élan à la paix », a estimé le Secrétaire général adjoint.

Concernant plus particulièrement l'Autorité palestinienne, Kieran Prendergast a annoncé qu'elle avait continué à prendre des mesures spécifiques pour réformer la structure de ses services de sécurité. De nouveaux chefs ont été nommés et la loi sur la retraite est en cours d'application. En outre, le Président de l'Autorité palestinienne et le Ministre de l'intérieur israélien ont publié des déclarations fortes concernant la possession illégale d'armes.

« Le niveau de violence entre les deux parties demeure bien moins élevé qu'il n'était avant le Sommet de Charm el-Cheikh ». « Toutefois », a mis en garde le Secrétaire général adjoint, « des incidents violents se multiplient à un rythme lent mais constant ». Il s'est également dit préoccupé par le fait que les forces de sécurité israéliennes aient intercepté un certain nombre de candidats à l'attentat-suicide à la bombe en Cisjordanie.

À Gaza, des militants palestiniens ont repris leurs tirs de mortiers et de roquettes Qassam. Les Palestiniens doivent renforcer leurs efforts pour mettre fin à cette violence et produire des résultats concrets sur le terrain, a souligné le Secrétaire général adjoint, tout en appelant Israël à faire plus pour appuyer les Palestiniens dans cette tâche difficile.

Kieran Prendergast a lancé un appel urgent à Israël pour qu'il travaille directement avec les Palestiniens à la recherche des moyens de mettre en œuvre les engagements pris à Charm el-Cheikh. Des retards dans la restitution des villes palestiniennes restantes et dans la libération des prisonniers ne pourront que compromettre gravement l'action du Président de l'Autorité palestinienne. À cet égard, le Secrétaire général adjoint s'est félicité de l'accord d'Israël au déploiement de centaines de policiers palestiniens armés dans les villes de Cisjordanie.

Abordant par ailleurs les élections locales du 5 mai, il a rappelé que le Hamas avait remporté un nombre substantiel de sièges dans les conseils municipaux. Il a expliqué ce succès par l'implication de ce mouvement dans les activités sociales et la « frustration de la population par rapport à l'Autorité palestinienne ». Rappelant aussi que les élections législatives sont prévues le 17 juillet, le Secrétaire général adjoint a réitéré l'appel du Quatuor à « des élections libres, crédibles, transparentes et réellement multipartites en Cisjordanie, à Gaza et à Jérusalem-Est » (voir notre dépêche du 9 mai 2005).

Kieran Prendergast s'est ensuite montré extrêmement préoccupé par la poursuite de la construction du mur maintenant que la Cour suprême israélienne est revenue sur sa décision de suspendre la construction autour de la colonie de peuplement d'Ariel. Le parcours du mur dans cette zone pénètre profondément dans le Territoire palestinien, s'est inquiété Kieran Prendergast, conscient des dangers que cette situation représente pour la vie quotidienne des Palestiniens mais aussi pour l'issue des négociations bilatérales.

La séance publique du Conseil a été suivie de consultations à huis clos.

image• Retransmission de la séance du Conseil de sécurité [19mins]

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.