Cameroun : un réseau Internet pour aider les petits producteurs de café à suivre les prix de vente du marché

11 mai 2005

Un réseau Internet baptisé INFOSHARE vient d'être mis en place au Cameroun par l'agence de l'ONU pour le commerce et le développement pour aider les petits producteurs de café et de cacao à mieux connaître les prix du marché et ainsi à mieux négocier leurs prix de vente, indique le Département de l'information de l'ONU qui a décidé de faire figurer ce thème dans sa liste 2005 des « Dix sujets dont le monde n'entend pas assez parler ».

La Conférence des Nations sur le commerce et le développement (CNUCED) a mis en place au Cameroun le programme INFOSHARE, un portail d'informations gratuit qui fournit aux producteurs de café et de cacao du pays les prix du marché et qui permet d'accéder à l'information nécessaire pour négocier de meilleurs prix de vente, indique un communiqué du Département de l'information de l'ONU (DPI) qui a décidé de faire figurer ce thème dans sa liste 2005 des « Dix sujets dont le monde n'entend pas assez parler ».

« Les agriculteurs pauvres et qui vivent dans des zones reculées ont peu de chances de vendre leurs produits à des prix justes s'ils ne connaissent pas les prix du marché mais un accès à Internet leur permettra de se mettre au courant des du marché », explique le DPI.

« Les producteurs africains de café et de cacao ne gagnent qu'un douzième de ce qu'ils devraient toucher, constate l'ONU. Avec ce programme, ils pourront augmenter leurs revenus de 10 à 15 % ».

« Ne connaissant pas les prix du marché au niveau national et international, ils restent à la merci des intermédiaires, des négociants et des sociétés. Le même phénomène se passe en Asie et en Amérique latine », explique le communiqué.

Le programme INFOSHARE dépend du programme INFOCOMM qui fournit des informations dans une vingtaine de secteurs et qui est actuellement utilisé par 12 à 15 millions de personnes dans le monde – 60% d'entre elles vivent dans les pays en développement.

Si le programme mis en place au Cameroun, qui compte quelque 900 000 petits producteurs de café et de cacao, s'avère un succès, des initiatives semblables pourraient être mises en place dans d'autres pays et s'étendre à d'autres productions au cours de l'année 2006, affirme l'ONU.

« Les petits producteurs dépourvus d'accès à Internet pourront obtenir l'information deux fois par jour à la radio », précise le communiqué.

Voir nos dépêches du 10 mai 2005 sur la Sierra Leone, 9 mai 2005 sur les droits de l'homme, 6 mai 2005 sur le Nord de l'Ouganda, du 5 mai 2005 sur la fistule, celle du 4 mai 2005 sur la Somalie et celle du 3 mai 2005.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.