HCR : des milliers de Togolais fuient leur pays après le résultat des élections

28 avril 2005

Craignant un exode massif, l'agence de l'ONU pour les réfugiés est en train de déployer des équipes sur le terrain au Bénin et au Ghana pour répondre aux besoins d'urgence des réfugiés Togolais. Inquiets de la détérioration de la situation dans leur pays après le résultat des élections mardi, plus de 3 600 Togolais s'étaient déjà réfugiés au Bénin et 400 au Ghana jeudi à la mi-journée.

Alors que plus de 3 600 Togolais qui fuient l'insécurité dans leurs pays se sont réfugiés au Bénin et que d'autres continuent toujours d'arriver, l'agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) est en train de déployer des équipes sur le terrain pour répondre aux besoins d'urgence, indique un communiqué publié aujourd'hui à Genève.

Après l'annonce mardi des résultats des élections, des milliers de Togolais, inquiets de la détérioration de la situation politique dans leur pays, ont franchi les frontières vers le Bénin et le Ghana voisins pour se mettre à l'abri.

Quelque 3 623 réfugiés étaient arrivés au Bénin jeudi à la mi-journée et environ 2 000 d'entre eux avaient franchi la frontière dans la nuit de mercredi à jeudi, précise le communiqué. Quelque 500 réfugiés ont été transférés au camp Come, situé à 80 km de la capitale Cotonou.

Selon le HCR, quelque 400 autres Togolais se sont réfugiés au Ghana.

Dans un communiqué publié hier à Genève, le HCR appelait les gouvernements d'Afrique de l'Ouest à poursuivre leur collaboration avec les Togolais pour trouver une solution pacifique à la crise politique actuelle.

« Nous sommes très préoccupés par la situation au Togo et espérons que, grâce à l'aide continue des gouvernements de la région, une solution pacifique à cette crise sera trouvée », avait déclaré David Lambo, directeur du bureau HCR pour l'Afrique. « La dernière chose que nous souhaiterions voir, c'est bien un exode massif de la population civile se sentant obligée de fuir vers l'étranger ».

Mercredi matin, une équipe du HCR composée de 12 personnes avait déjà été déployée dans les régions frontalières pour superviser l'enregistrement des réfugiés ainsi que pour organiser la répartition de l'aide et des réfugiés entre les sites.

Une autre équipe de Caritas, partenaire opérationnel du HCR et de la Croix-Rouge, a été déployée immédiatement pour venir en aide aux réfugiés – principalement des femmes et des enfants – en leur fournissant un abri et en distribuant de la nourriture et de l'eau.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.