Angola : l'ONU lance un appel de fonds de 3,5 millions de dollars pour lutter contre le virus Marburg

Angola : l'ONU lance un appel de fonds de 3,5 millions de dollars pour lutter contre le virus Marburg

Virus Ebola
Trois agences de l'ONU ont lancé un appel de fonds d'un montant de 3,5 millions de dollars pour lutter contre le virus Marburg, cousin du virus Ebola, qui fait rage en Angola depuis le mois d'octobre dernier et qui a déjà fait 159 victimes. Le Bureau des affaires humanitaires de l'ONU demande d'urgence des combinaisons de protection pour le personnel soignant, des désinfectants, des kits de survie et des médicaments de base.

Afin de poursuivre sa lutte contre le virus Marburg (appelé aussi fièvre hémorragique de Marburg) qui a déjà fait 159 morts, l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) et le Programme alimentaire mondiale (PAM) ont lancé aujourd'hui conjointement un appel de fonds d'un montant de 3,5 millions de dollars pour une durée de trois mois, a indiqué aujourd'hui la porte-parole du Secrétaire général lors d'un point avec la presse au siège de l'ONU à New York.

Combinaisons de protection pour le personnel soignant, désinfectants, kits de survie et médicaments de base sont les besoins les plus urgents, rappelle le Bureau des Nations Unies pour les affaires humanitaires (OCHA).

Selon le dernier bulletin de l'OMS paru le 4 avril dernier, « le Ministère de la Santé angolais avait notifié 163 cas de fièvre hémorragique de Marburg, dont 150 mortels ».

« Des cas ont été identifiés dans les provinces d'Uige, de Luanda, de Cabinda, de Malange et de Kuanza Norte. La province d'Uige continue d'être à l'épicentre de la flambée. A ce jour, on pense que tous les cas détectés dans d'autres provinces proviennent d'Uige », explique le bulletin.

« Cinq équipes de surveillance mobiles continuent d'enquêter à Uige sur les rumeurs et de rechercher d'autres cas ».

Dans son bulletin, l'OMS indique par ailleurs qu'elle travaille en collaboration avec le ministère de la santé angolais à la finalisation d'un plan d'action national pour endiguer cette flambée.

Selon la définition de l'OMS, le virus Marburg, qui est semblable au virus Ebola, est une maladie rare mais grave qui survient principalement dans les régions de la forêt tropicale humide africaine. Il se caractérise par une transmission de personne à personne par l'intermédiaire d'un contact étroit avec des malades, des cadavres ou des liquides physiologiques infectés.

Selon les informations parues dans la presse, il s'agit déjà de la plus importante épidémie liée à ce virus. La précédente épidémie, survenue en République démocratique du Congo (RDC) entre 1998 et 2000, avait fait 123 morts.

La crise aurait commencé en octobre dernier dans la province d'Uige, dans le nord du pays, près de la frontière avec la RDC. Elle toucherait maintenant cinq provinces de l'Angola, dont la capitale, Luanda.