Kirghizistan : le Secrétaire général appelle au règlement de la crise par des voies pacifiques

24 mars 2005

Kofi Annan a appelé aujourd'hui au maintien de l'ordre public et au respect des droits de l'homme au Kirghizistan.

« Le Secrétaire général suit avec attention l'évolution de la situation au Kirghizistan, qui a pris un tour dramatique dans les dernières heures », a déclaré aujourd'hui le porte-parole du Secrétaire général, Fred Eckhard, lors de son point quotidien avec la presse, au Siège de l'ONU à New York.

« Il appelle toute la population du Kirghizistan à essayer de maintenir l'ordre public et à respecter pleinement les droits de l'homme », a indiqué le porte-parole.

Kofi Annan « exhorte aussi toutes les parties concernées à tenter de régler cette crise par des voies pacifiques ».

Dans un message transmis le 21 mars dernier, le Secrétaire général s'était déclaré « opposé à l'utilisation de la violence et de l'intimidation pour résoudre des controverses électorales et politiques » et avait appelé « toutes les parties à faire preuve de retenue » (voir notre dépêche du 21 mars 2005).

Selon les informations parues dans la presse, l'opposition aurait pris le contrôle du siège de la présidence à Bichkek, conduisant semble-t-il le président Askar Akaïev, au pouvoir depuis 1991, à la fuite.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.