Kofi Annan exhorte la communauté internationale à appuyer les négociations de paix israélo-palestiniennes

7 février 2005

A la veille de Sommet de Charm el-Cheikh, organisé par l'Egypte et la Jordanie, le Secrétaire général a félicité les dirigeants palestiniens et israéliens pour leur récent rapprochement et encouragé le Président de l'Autorité palestinienne à poursuivre les réformes, soulignant que le relèvement de l'économie palestinienne aujourd'hui en ruines était un impératif humanitaire mais aussi une contribution à la paix.

« L'année a bien commencé avec la réussite des élections présidentielles palestiniennes. Les Palestiniens peuvent être fiers de l'atmosphère pacifique et compétitive qui a marqué la campagne électorale », a déclaré aujourd'hui le Secrétaire général à l'ouverture de la session de 2005 du Comité pour l'exercice des droits inaliénables du peuple palestinien.

Rappelant que « le peuple palestinien avait voté en masse pour un candidat opposé à la violence et engagé envers la mise en oeuvre de la Feuille de route» pour la paix au Moyen-Orient, Kofi Annan a félicité le nouveau président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, pour les « mesures importantes prises depuis son entrée en fonctions », et salué les mesures prises également par le Premier Ministre israélien, Ariel Sharon.

« Cette nouvelle attitude de coopération a déjà porté ses fruits », a-t-il affirmé, soulignant que « la coordination en matière de sécurité avait été restaurée », que les parties étaient « en contact quasi-quotidien ».

« Demain, le Président Abbas et le Premier Ministre Sharon se réuniront à Charm el-Cheikh, avec le Président égyptien Moubarak et le roi Abdallah de Jordanie », a rappelé le Secrétaire général, qui s'est félicité de cette initiative.

A cet égard, le porte-parole du Secrétaire général, Fred Eckhard, lors de son point quotidien avec la presse, au Siège de l'ONU à New York, a précisé aujourd'hui que le sommet de Charm el-Cheikh était une initiative égyptienne, et qu'aucun membre du Quatuor, y compris l'ONU, n'y seraient présents.

Le porte-parole a par ailleurs précisé que le Secrétaire général adjoint aux affaires politiques, Kieran Prendergast, se trouvait en ce moment à Londres où il participait à une réunion des envoyés du Quatuor, composé des États-Unis, de la Fédération de Russie, de l'ONU et de l'Union européenne, afin de préparer une éventuelle réunion le mois prochain.

Dans son message, le Secrétaire général a par ailleurs souligné la « grande fragilité de la situation ».

« Je suis sûr que le Président Abbas agira rapidement » pour « restructurer les forces de sécurité palestiniennes et les institutions, et relancer les réformes démocratiques », a-t-il affirmé.

Kofi Annan a par ailleurs exhorté la communauté internationale à « aider les parties à remplir leurs engagements et à renforcer leur coopération », et appelé à remédier à « la terrible situation économique des Palestiniens ». « Atténuer leurs souffrances et fournir des opportunités économiques est un impératif humanitaire et une contribution importante à la paix », a rappelé le Secrétaire général de l’ONU.

image• Retransmission de la session[28 mins]

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.