Plan de paix Ethiopie-Erythrée : approbation du Conseil de sécurité

22 décembre 2004

Le Conseil de sécurité a adopté hier une déclaration dans laquelle il s'est félicité de l'annonce par l'Ethiopie, le 25 novembre dernier, d'un plan de paix en cinq points qui pourrait conduire à la mise en œuvre des Accords d'Alger et salue l'acceptation par l'Erythrée de la décision de la Commission de démarcation.

Dans une déclaration à la presse transmise par l'ambassadeur de l'Algérie, Abdallah Baali, Président du Conseil de sécurité pour le mois de décembre, les membres du Conseil se sont félicités hier de « l'annonce par l'Ethiopie, le 25 novembre dernier, d'un plan de paix en cinq points » qui pourrait conduire à la mise en œuvre des Accords de paix signés à Alger le 12 décembre 2000.

L'un des cinq points essentiels de la proposition de paix de l'Éthiopie est que le pays accepte le principe de la décision de la Commission du tracé de la frontière, prévue par les Accords d'Alger, d'établir un dialogue entre l'Ethiopie et l'Erythrée et de restaurer des relations normales entre les deux pays voisins.

Les membres du Conseil ont également salué « l'acceptation par l'Erythrée de la décision de la Commission du tracé de la frontière »(voir notre dépêche du 8 décembre 2004).

Le Conseil est encouragé par « cette avancée vers un règlement pacifique du différend frontalier » et attend désormais avec impatience « que soit lancé le processus de démarcation de la frontière ».

Il recommande aux deux pays « d'oeuvrer pour la normalisation complète de leurs relations » et les appelle à « réaffirmer les engagements qu'ils ont pris en vertu des Accords d'Alger pour régler leurs désaccords par des moyens pacifiques » et « de s'abstenir de commettre dans la zone frontalière tout acte qui pourrait être perçu comme déstabilisant ou constituant une provocation ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.