FAO/Commission européenne : un programme commun pour lutter contre la faim

21 décembre 2004

Une vingtaine de pays bénéficieront d'un nouvel accord signé entre l'agence de l'ONU pour l'alimentation et la Commission européenne qui va permettre la mise en place d'un programme pour mieux identifier les besoins en matière de sécurité alimentaire et améliorer les mesures de lutte contre la faim dans le monde.

La Commission européenne et l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) viennent de signer un accord qui permettra aux décideurs de mieux identifier les besoins en matière de sécurité alimentaire et recommander les mesures à prendre pour réduire la faim dans le monde, ont annoncé les deux organisations dans un communiqué commun rendu public aujourd'hui.

« Aux termes de cet accord, un programme triennal d'un montant de 15 millions d'euros couvrira une vingtaine de pays à travers le monde », indique le communiqué.

« Ces 20 pays représentent trois situations d'insécurité alimentaire dissemblables », ajoute le communiqué précisant que « certains, comme l'Erythrée ou la République démocratique du Congo, sont secoués par des conflits ou des crises qui perdurent », que « d'autres, comme la République démocratique populaire lao ou le Malawi, souffrent d'insécurité alimentaire structurelle et chronique » et « qu'un troisième groupe de pays, comme le Tadjikistan ou la Géorgie, sont en pleine transition vers l'économie de marché ».

« Ce n'est qu'en travaillant ensemble pour promouvoir le développement durable et cibler les besoins immédiats des pauvres et des affamés que nous réussirons à réduire la faim et la sous-alimentation qui affectent aujourd'hui plus de 852 millions de personnes dans le monde », a déclaré Hartwig de Haen, sous-directeur général du Département économique et social de la FAO.

« Des partenariats comme celui-ci sont indispensables pour atteindre les objectifs du Sommet mondial de l'alimentation et du Millénaire pour le développement, à savoir la réduction de moitié du nombre de sous-alimentés d'ici à 2015 », a-t-il ajouté (cf. Objectifs du Millénaire pour le développement).

La collaboration entre la FAO et la Commission européenne remonte à 1991. Elle a, jusqu'à présent, permis l'exécution de 116 projets pour une valeur totale d'environ 108 millions d'euros. La plupart des projets ont fourni une assistance technique à des pays en développement dans les domaines de la sécurité alimentaire, de l'agriculture, de la foresterie et de la pêche, rapelle le communiqué.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.