Appui de Kofi Annan à l'initiative du Premier Ministre éthiopien

8 décembre 2004

Dans une déclaration publiée aujourd'hui, le Secrétaire général a encouragé la proposition en cinq points que lui avait présenté le Premier Ministre éthiopien, appuyant toute initiative qui pourrait conduire à la mise en oeuvre des accords de paix signés à Alger en 2000.

« Le Secrétaire général a examiné la proposition en cinq points que le Premier Ministre éthiopien, Mélès Zénawi, a soumise au Parlement le 25 novembre dernier » indique un message transmis aujourd'hui par son porte-parole.

Il précise que le Secrétaire général accueille positivement « toute initiative qui pourrait contribuer à la mise en ?uvre complète des Accords d'Alger, conclus en 2000 », ainsi que la décision de la Commission des frontières liée à ces Accords, afin d'établir un dialogue entre l'Ethiopie et l'Erythrée, et de restaurer des relations normales entre ces deux pays voisins ».

« Ce genre de relations pourrait substantiellement contribuer au développement économique et social des deux pays et de toute la région », estime Kofi Annan dans sa déclaration.

La démarcation de la frontière est la principale pierre d'achoppement dans l'application intégrale des accords de paix d'Alger, signés il y a quatre ans, le 12 décembre 2000.

Dans son dernier rapport sur la question de l'Ethiopie et de l'Erythrée, le Secrétaire général indiquait que la Commission de démarcation, prévue par les accords d'Alger, qui « a maintenu jusqu'ici une présence dans la région, encore qu'avec des effectifs réduits » pourrait être amenée à fermer ses antennes sur le terrain, si aucun progrès n'est réalisé d'ici à la fin 2004.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.