Entretiens entre un responsable de l'ONU et le Syndicat du personnel de New York

26 novembre 2004

Le chef de cabinet du Secrétaire général de l'ONU recevra la semaine prochaine le Syndicat du personnel de New York au sujet de la gestion des plaintes par le Bureau des services de contrôle interne de l'ONU, alors qu'après New York et Genève, le personnel de l'ONU à Vienne manifeste sa confiance dans le Secrétaire général.

« Le chef de cabinet, Iqbal Riza, a eu aujourd'hui un entretien avec la Présidente du Conseil du personnel de l'ONU à New York, Rosemarie Waters », a informé le porte-parole du Secrétaire général, Fred Eckhard, qui a précisé qu'il avait été convenu d'une consultation, la semaine prochaine, sur les préoccupations du Conseil du personnel concernant la gestion par le Bureau des services de contrôle interne de l'ONU (BSCI) des plaintes qui lui étaient soumises.

La semaine dernière, le Conseil syndical new-yorkais avait manifesté son mécontentement à l'égard des conclusions d'un rapport du Bureau des services de contrôle interne porté à sa connaissance (voir notre dépêche du 22 novembre 2004).

Certains analyses dans les médias ayant présenté la démarche comme une marque de défiance envers le Secrétaire général, le Conseil de coordination du personnel à Genève, représentant, selon le communiqué en émanant, environ 4 000 membres, adoptait, en séance extraordinaire le 22 novembre, une résolution, dans laquelle il exprimait son inquiétude à l'égard de l'interprétation incorrecte faite par les médias de la résolution du Syndicat du personnel de l'ONU à New York, exprimait sa totale confiance dans le Secrétaire général de l'ONU et lui apportait son appui.

En revanche, le Conseil de coordination de Genève continuait d'appuyer la résolution adoptée vendredi par le syndicat de l'ONU à New York, lequel, dans une première version de son texte, retirée dans sa version définitive, « attirait l'attention de l'Assemblée générale et du Secrétaire général sur son manque de confiance à l'égard de certains directeurs de haut niveau. »

Parallèlement, le porte-parole de l'ONU a informé aujourd'hui que « le Syndicat du personnel à Vienne avait adopté mardi une déclaration, qui n'était pas parvenue à sa connaissance avant mercredi dans la soirée, laquelle déplorait « une publicité et une interprétation douteuses » de la résolution du Conseil du personnel de New York et « exprimait sa pleine confiance à l'égard du Secrétaire général ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.